L'international algérien, Youcef Belaili a fait son baptême du feu avec sa nouvelle équipe le Stade Brestois, dimanche 6 février 2022. Le moins que l'on puisse dire c'est que l'ailier des Verts, qui a été titularisé d'entrée à l'occasion du derby face à Rennes, n'a pas débuté son aventure de la plus belle des manières.  

Rennes-Brest a toujours constitué un derby palpitant en France. Cette année, le match a suscité un intérêt particulier en Algérie. La rencontre comptant pour la 23 journée de la Ligue 1 a été, en effet, très attendue par les amateurs du football algériens. Ces derniers qui deviennent d'ailleurs des supporteurs du Stade Brestois, depuis la semaine dernière, ne voulaient pas rater la première apparition de leur idole sous les couleurs de sa nouvelle équipe.

Première belle nouvelle pour eux, Youcef Belaili a été titularisé d'entrée par son entraineur. Cela dit, les choses ne se sont pas déroulées comme ils l'ont souhaité. L'attaquant algérien n'a pas eu le rendement escompté à l'instar d'ailleurs de toute l'équipe qui a été transparente durant la rencontre.

L'entraineur de Belaili s'exprime : « c’est compliqué de le juger sur ce match-là »

S'exprimant à la fin de la rencontre, le coach de Brest a évoqué des circonstances atténuantes pour sa nouvelle recrue. « C’était difficile pour lui, pour toute l’équipe, c’est son premier match. Il vient de faire 4 entrainements avec nous, c’est compliqué de le juger sur ce match-là. Il vient de finir la CAN », a déclaré en effet Michel Der Zakarian en conférence de presse d'après match.

À lire aussi :  France ou Algérie ? Nabil Fekir explique son choix de nationalité sportive

À vrai dire, Youcef Belaili, qui a cédé sa place à la 60e minute de jeu, n'a pas été aussi mauvais que ça. Il est clair cependant que le joueur qui a rejoint son nouveau club, lundi 31 janvier dernier, aurait certainement souhaité entamer sa nouvelle expérience avec au moins une victoire. Finalement les Brestois y ont laissé des plumes face à Rennes qui les a battus sur le score deux buts à zéro.