Le ministre canadien de la Santé a annoncé, lors d'une conférence de presse tenue le mardi 15 février, l'assouplissement des conditions d'entrée au Canada pour les voyageurs étrangers.

Le Canada qui fait partie de l'un des derniers pays à mettre en place des restrictions sanitaires à ses frontières pour les voyageurs étrangers en raison de la pandémie de Covid-19 a fini par lâcher du lest. C'est ce qui ressort de la dernière décision du ministre de la Santé qui a annoncé un assouplissement des mesures de contrôle pour les voyageurs en provenance de l'étranger. Il s'agit notamment de la fin des tests PCR obligatoires pour les voyageurs vaccinés.

Canada : Fin des tests PCR pour les voyageurs vaccinés à partir du 28 février 2022

« À compter du 28 février 2022, les voyageurs adéquatement vaccinés, en provenance de n'importe quel pays, ne seront plus obligés de présenter un test PCR de dépistage de covid-19 négatif à leur arrivée au Canada », indique un communiqué de l'Agence de la Santé publique du Canada publié le 15 février.

Toutefois, les voyageurs entièrement vaccinés avec l'un des vaccins reconnus au Canada – à savoir Moderna, Pfizer-BioNTech, AstraZeneca et Janssen – « seront choisis au hasard pour le dépistage à leur arrivée », ajoute la même source. « Les voyageurs ne seront désormais plus tenus de rester en quarantaine en attendant le résultat de leur test », précise-t-on.

À lire aussi :  Le Portugal modifie sa loi pour faciliter l'immigration de travail

Les enfants âgés de moins de 12 ans qui voyagent avec des adultes considérés comme entièrement vaccinés « seront toujours exemptés de la mise en quarantaine, sans condition », explique le communiqué. « Les enfants n'auront plus à attendre 14 jours avant de pouvoir fréquenter l'école, la garderie ou un camp » à leur arrivée au Canada, à compter du 28 février 2022, selon la même source.

Ce qu'il faut savoir pour les personnes non-vaccinées arrivant au Canada

Les voyageurs non-vaccinés « devront toujours se soumettre à un test à leur arrivée et au jour 8 de leur séjour ainsi qu'à une quarantaine de 14 jours », explique l'Agence de la Santé publique du Canada. À ce propos, les ressortissants étrangers non-vaccinés « n'auront pas la permission d'entrer au Canada» à moins de « justifier d'un impératif impérieux », précise-t-on.

Les voyageurs non-vaccinés auront la possibilité de présenter à leur arrivée au Canada le résultat d'un test antigénique de moins de 24 heures ou un test PCR de moins de 72 heures pour répondre aux exigences préalables à l'entrée, explique encore l'Agence de la santé publique du Canada.

Par ailleurs, le voyageur ne doit pas se contenter d'effectuer un test antigénique à domicile pour répondre aux exigences à l'arrivée au Canada, selon la même source. « Le test doit être autorisé dans le pays dans lequel on se l'est procuré et il doit être administré par un laboratoire, ou un organisme de la santé, ou un service de télésanté », précise le communiqué.