Des dizaines de ressortissants algériens établis en Ukraine ont été pris au piège à la suite de l'invasion russe. Pris de panique, ces derniers ne savent plus à quel saint se vouer, et beaucoup cherchent à quitter ce pays dans les plus brefs délais. Ils lancent d'ailleurs un appel pressant aux autorités algériennes, les exhortant d'intervenir pour les faire évacuer.

La situation s'est dégradée en Ukraine ce jeudi 24 février 2022. L'armée russe a finalement franchi le pas et a pénétré dans le territoire ukrainien. Les premiers soldats commencent à tomber de part et d'autre et le pire n'est plus à écarter, malgré les efforts diplomatiques déployés par les pays voisins et les multitudes de condamnations et de promesses de sanction de la part de la communauté internationale.

Par ailleurs, des centaines de ressortissants étrangers sont pris au dépourvu par cette guerre. Parmi eux, des Algériens ; dont des étudiants. Alors que certains prennent leur mal en patience et attendent des jours meilleurs, d'autres affirment que le rapatriement est leur seul espoir. C'est ce qu' a indiqué l'un d'eux, contacté par le journal Ennahar.

« Nous nous sommes entretenus entre nous via les réseau sociaux pour tenter de trouver une solution, mais en vain », a indiqué ce ressortissant. L'unique solution était, explique-t-il, de traverser les frontières moldaves. « Il nous faudra au moins 24 heures pour arriver car la route est bondée de voitures. Tous le monde veut partir », a-t-il encore souligné.

À lire aussi :  Réduction du nombre visas pour les Algériens : Un député français s’insurge

Ce ressortissant a d'ailleurs lancé un appel aux autorités algériennes, les exhortant d'intervenir pour les faire évacuer. En attendant, ces Algériens ne peuvent qu'appliquer les consignes des autorités ukrainiennes et celles de l'ambassade de l'Algérie, qui leur ont recommandé de rester chez eux et de limiter les déplacements.