Cela fait des mois que la diaspora algérienne en France crie sa détresse devant le nombre réduit des vols vers l'Algérie et devant le prix exorbitant des billets d'avion. Ils ont toujours revendiqué une hausse sensible du nombre de vols entre les deux pays pour aller vers une baisse des prix, d'autant plus que la situation sanitaire s'améliore nettement depuis quelques semaines.

C'est désormais chose faite. Le gouvernement algérien a annoncé, le mercredi 9 mars, une augmentation sensible du nombre de vols attribués à Air Algérie. Donc le même nombre aux compagnies aériennes étrangères, conformément au principe de réciprocité. La compagnie aérienne nationale devra donc ajouter 108 vols, à sa cinquantaine de vols déjà assurés depuis quelques mois. Ce qui fera 2016 vols supplémentaires si l'on compte le quota des compagnies étrangères.

Et dans cette nouvelle augmentation décidée par les pouvoirs publics, la ligne entre la France et l'Algérie a eu la part du lion, avec 74 vols supplémentaires par semaine, sur les 108 autorisés. C'est-à-dire que la compagnie aérienne Air Algérie va désormais multiplier par 4 ses vols vers la France puisqu'elle n'opérait que 24 vols depuis la fin du mois d'août 2021. Elle opérera dorénavant 98 vols hebdomadaires entre les deux pays.

Environ 200 vols hebdomadaires entre l'Algérie et la France

Cela va certainement atténuer la pression existante sur les vols depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, entrée en vigueur le 1er juin 2021. D'autant qu'avec le quotas des autres compagnies opérant entre les deux pays, à savoir Air France, Transavia, ASL Airlines, Volotea et Vueling, le nombre de vols avoisinera les 200 par semaine. Pour les Algériens de France, ce n'est toujours pas suffisant, cela reste beaucoup mieux, et de loin, que les 50 vols autorisés jusque-là.

Autre bonne nouvelle pour les Algériens installés dans l'Hexagone : Les compagnies aériennes vont opérer depuis plusieurs autres villes françaises. Comme Toulouse et Nice, qui ne figuraient pas dans le programme élaboré à la fin du mois d'août 2021. Aussi, le programme renforce les vols à partir d'autres aéroports, comme ceux de Lille, de Marseille et de Lyon. Des vols qui ne se contenteront plus de rallier la capitale Alger, mais aussi d'autres villes d'Algérie comme Sétif, Constantine, Annaba, Oran et Tlemcen.