Les habitudes des Algériens ont complètement changé depuis l’introduction d'internet. C’est ce que démontre le résultat d’une étude publiée en février dernier.  

L’agence de conseil en communication digitale 2Pi a publié, février dernier, les résultats de son étude intitulée « Algeria Digital Trends » ayant pour objectif de connaitre les habitudes d’utilisation des Algériens d’internet. L’étude, qui a duré plus de deux mois, s’est basée sur un échantillon de 11 000 personnes, âgées de 13 ans et plus, réparties sur tout le territoire national. C’est la deuxième étude du genre sur les habitudes des Algériens sur internet après celle de 2017.

91 % des internautes algériens se connectent au moins deux heures par jour

L’étude sur le comportement de l'internaute algérien fait ressortir que chez les 11 000 personnes questionnées les hommes, avec 51 %, dépassent le nombre de femmes connectées (49 %). Alors que 58 % des internautes ont entre 18 et 34 ans suivis par ceux âgés entre 35 et 54 ans (29 %). Les moins de 18 ans représentent 7 % et les plus de 54 ans sont seulement de 6 %, indique l’étude.

Étude : «  Algeria Digital Trends »

Étude : «  Algeria Digital Trends »

L’étude a montré également « l’hyper connectivité des internautes algériens », ainsi que les différents moyens d’accès à internet (3g/4g, ADSL).En effet, 91 % des internautes interrogés déclarent passer au minimum deux heures sur internet par jour. Il ressort également que les lieux et les technologies de connexions ont évolué et les habitudes de consommation ont changé. « Il s’avère que le domicile est le lieu principal de connexion des internautes grâce à l’ADSL/4G LTE (65 %), suivi par les réseaux mobiles 4G/3G (23%) », selon les résultats de l’étude.

 

L'Algérien dépense entre 500 et 1000 dinars pour sa connexion internet

Plus de 82 % des internautes algériens interrogés déclarent posséder et se connecter à internet via un smartphone. Les internautes algériens sont également en quête de forfaits internet aux moindres coûts. La moyenne de dépenses mensuelle liée à internet varie entre 500 et 1000 dinars, pour 39 % des personnes questionnées, suivi de la catégorie des petites bourses, dépensant moins de 500 dinars, représentant 27 % des personnes interrogées.

Plus de 30 % des internautes algériens sont des étudiants

Concernant le niveau d’étude des internautes et les langues utilisées dans leurs communications, ce sont les étudiants qui arrivent en tête avec plus de 30 % de connectés suivis par les employés dans le secteur public et les sans-emplois avec 25 % pour chaque catégorie. En matière de langues utilisées, c’est l’arabe et le français qui sont les plus utilisés avec respectivement 63 % et 61 % suivis par la darja (arabe algérien) (20 %), l’anglais (19 %), et tamazight (7 %).

Étude : «  Algeria Digital Trends »

Étude : «  Algeria Digital Trends »

Un internaute algérien sur deux suit un influenceur sur les réseaux sociaux

L’enquête a également révélé la présence des influenceurs et leurs impacts sur les internautes algériens. « Un internaute algérien sur deux suit un influenceur, notamment sur YouTube en première position (61 %), Facebook (59 %), Instagram (37 %), TikTok (6 %) et Snapchat (3 %) ». Les « 51 % des "followers" algériens révèlent suivre des influenceurs pour découvrir de nouvelles choses. 44 % les suivent pour apprendre, 25 % pour se divertir et 18 % par curiosité », indique la même étude.

D’autre part, près de la moitié des personnes ayant participé à l’étude affirment avoir effectué un achat en ligne. Plus de 30 % des sondés ont eu recours à Marketplace de Facebook, 29 % ont fait leurs achats via des sites d'e-commerce. 41 % achètent en premier lieu tout type de marchandises (habillement, accessoires, fournitures, déco maison…), en deuxième position on retrouve les recharges mobiles et le paiement des factures d’internet.