Annoncée depuis des mois, la première liaison direct entre le Maroc et Israël a finalement eu lieu. En effet, un premier vol au départ de Casablanca vers Tel-Aviv a été effectué ce dimanche 13 mars et marque la première liaison aérienne directe entre les deux pays. C'est une avancée historiques pour certains Marocains et une humiliation pour d'autres, qui continuent de refuser la normalisation avec Israël. 

Ainsi, après plusieurs reports dus officiellement à la pandémie de covid-19, un premier vol a été effectué entre le Maroc et Israël. Un avion de la Royal Air Maroc a décollé ce 13 mars à 9 h de la capitale économique Casablanca vers la capitale israélienne Tel-Aviv, selon plusieurs sources médiatiques.

Un vol qui a l'allure d'un grand événement, surtout pour les Israéliens qui ne cachent pas leur satisfaction. « Casablanca/Tel Aviv à 400 euros. Qui l'eût cru ? » a tweeté le chef du Bureau de liaison d'Israël au Maroc, David Govrin.

Ce vol marque une nouvelle étape dans le rapprochement entre les deux pays. Une délégation d'entrepreneurs marocains a embarqué à bord de l'avion, selon les mêmes médias qui affirment que 4 vols hebdomadaires sont programmés entre les aéroports Mohammed V de Casablanca et Ben-Gourion de Tel Aviv.

Premier vol Maroc-Israël : Réactions mitigées des Marocains

Cependant, ce vol a été mal accueilli par une partie de la société civile marocaine. Cette dernière continue de s'opposer à la normalisation des relations avec Israël. Ces Marocains estiment que cette démarche va à l'encontre des intérêts du peuple palestinien.

Il faut souligner que ces vols vont permettre au Maroc de relancer son activités touristique, qui a souffert de la crise sanitaire. Cependant, il faut s'attendre à une hostilité de la part des Marocains attachés à la cause palestinienne à l'arrivée des touristes israéliens.