Des milliers d’étudiants étrangers, dont des Algériens, ont fui l’Ukraine à la suite de l’invasion russe. Ces étudiants, dont la majorité refuse de rejoindre leurs pays d’origine, se retrouvent dans l’expectative. Devant cette situation, plusieurs pays européens ont affiché leur solidarité en proposant à ces étudiants de poursuivre leurs cursus au sein de leurs universités.

C’est le cas de la Hongrie, qui a accepté d’accueillir les étudiants algériens ayant fui l’Ukraine et leur permettre de poursuivre leurs études dans les universités de ce pays. C'est ce qu'a annoncé, le mardi 15 mars 2022, l’ambassade d’Algérie à Budapest. Une nouvelles qui va certainement rassurer les centaines d’étudiants algériens ayant fui l’Ukraine et qui pourront désormais s’inscrire dans une université de la Hongrie pour poursuivre leurs cursus.

L'Université de Helsinki accueillera les Algériens ayant fui l'Ukraine

Il n’y a pas que la Hongrie qui accepte d’accueillir les étudiants algériens ayant fui l’Ukraine, puisque l’université de Helsinki en Finlande a annoncé qu’elle ouvrira ses portes pour tous les étudiants, y compris les étrangers, ayant quitté l’Ukraine. Les étudiants algériens sont donc concernés par cette offre. C’est ce qu'a expliqué à ObservAlgérie Minna Huotilainen, professeur en Sciences de l’Éducation à l’université de Helsinki.

Ce que propose l’université de Helsinki aux étudiants étrangers ayant fui l'Ukraine

« L'Université d'Helsinki accorde le droit de terminer des études non diplômantes aux personnes qui sont arrivées en Finlande et dont les études diplômantes ont été suspendues dans l'établissement d'enseignement supérieur ukrainien en raison de la guerre », ajoute la même source.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

Les candidatures seront traitées jusqu'à la fin de l’année 2022 et « aucun frais ne sera facturé pour les études non diplômantes, au moins jusqu'à l'automne 2023 », précise l’Université de Helsinki.

Les études non diplômantes signifient que l’étudiant étranger inscrit à l’université de Helsinki va recevoir dans un premier temps des crédits universitaires, sans prétendre au diplôme. « Il y a deux options : prendre vos crédits et les inclure dans votre diplôme à l'université ukrainienne dès sa réouverture, ou postuler pour devenir étudiant à l'Université d'Helsinki et inclure vos crédits dans ce diplôme », explique à ce propos la professeure Minna Huotilainen.

Concernant les conditions d’inscriptions, l’université de Helsinki a précisé le candidat doit indiquer ses compétences linguistiques, la discipline et l'étendue des études complétées dans le passé, ainsi que d'autres motifs de candidature. Une copie du passeport ou d'un document similaire doit être jointe à la demande via le site de l’université de Helsinki, section Open Universty.