L'ambassade d’Algérie en France va recruter des enseignants algériens pour enseigner la langue arabe dans les écoles primaires françaises. C'est ce qui ressort du décret exécutif n° 22-98 du 11 Chaâbane 1443 correspondant au 14 mars 2022 portant création, missions, organisation et fonctionnement du service chargé de l’enseignement de la langue arabe en France. Un décret publié dans le journal officiel numéro 18 du 15 mars 2022.

Ce décret a pour « objet de créer un service chargé de l’enseignement de la langue arabe en France et de fixer ses missions, son organisation et son fonctionnement ». Il stipule que « le service est placé auprès de l’ambassade d’Algérie en France et dirigé par un chef de service ». Le décret ajoute que ce « service a pour mission d’assurer la mise en œuvre de l’enseignement de la langue arabe à l’école élémentaire en France, en tant que langue vivante dans le cadre des enseignements internationaux des langues étrangères (EILE), conformément à l’accord y afférent ».

Des enseignants algériens pour la promotion de la langue arabe en France

Ce service placé auprès de l’ambassade d’Algérie en France est chargé notamment de « mettre les enseignants algériens recrutés à la disposition des directions académiques françaises » de « participer à l’élaboration de la carte scolaire avec la partie française », d'« organiser des cycles de formation au profit des enseignants », de « participer à l’organisation des missions d’inspection et de contrôle pédagogique, en coordination avec les instances d’inspection françaises ».

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Selon le décret de sa création, le service est également chargé de « contribuer à la conception et à l’élaboration des outils pédagogiques par référence aux éléments culturels algériens adaptés à l’âge et à la diversité des élèves », d'« initier toute action visant la promotion et la vulgarisation de l’enseignement de la langue arabe à l’intention des enfants de la communauté nationale établie en France », ainsi que de « contribuer à la promotion de la langue arabe, en coordination avec les institutions officielles algériennes et organismes étrangers établis en France ».

Enseignement de l'arabe en France sous l'égide du ministère algérien de l'Éducation

Le décret publié dans le journal officiel explique que « dans le cadre de l’exécution des missions du service, le chef de service est tenu d’appliquer les instructions et directives du ministère de l’Éducation nationale ». Ce chef de service nommé par l'ambassadeur d’Algérie en France est chargé de veiller à « l’exécution des programmes d’enseignement de la langue arabe », de « représenter le service aux réunions de coordination avec les autorités académiques françaises », de « délivrer les attestations de niveau A1 en langue arabe aux élèves de classe de cours moyen 2e année du système d’enseignement français, équivalent à la cinquième année primaire du système d’enseignement algérien, ayant atteint le niveau requis ».

À lire aussi :  Voici le Top 10 des youtubeurs algériens les plus suivis

Le chef de service est également chargé d'« élaborer les plans de formation au profit du personnel du service », et aussi de « participer à la conception et à l’élaboration des plans d’apprentissage annuels par niveau scolaire », d'« étudier les évaluations des élèves afin d’apporter la remédiation pédagogique, en coordination avec les équipes pédagogiques », de « participer au choix des supports pédagogiques ayant trait à la promotion de la culture algérienne » ainsi que « d’élaborer le bilan d’activités de l’année scolaire ».