Le feuilleton du match Algérie-Cameroun se poursuit. 4 jours après l’élimination des Verts en match barrages pour la Coupe du Monde 2022, les supporters algériens continuent à scruter la moindre information à propos du fameux match dans l'espoir qu'il soit rejoué ; dans l'espoir d'un miracle.

Les supporters algériens n’arrivent toujours pas à digérer l’élimination de leur sélection nationale du Mondial 2022. Pour une majorité, la victoire de l'équipe du Cameroun contre l'équipe drivée par Djamel Belmadi, mardi dernier au stade de Blida, est « injuste ». Pour ces fans des Verts, l'arbitre Bakary Gassama a influé par ses décisions le résultat de la rencontre.

Face à ce qu’ils estiment une injustice, les supporters algériens se sont lancés dans une vaste campagne sur la toile pour demander « réparation » auprès de la FIFA. Ils veulent – à travers leur action – dénoncer l'arbitrage et surtout demander à rejouer le match Algérie-Cameroun.

Le recours de la FAF va-t-il apporter ses fruits auprès de la FIFA ?

Les différents réseaux sociaux de la FIFA ont été ciblés par des  milliers d'internautes algériens en l’espace de quelques heures, harcellant les différents services de la FIFA afin que cette rencontre soit annulée, que le match soit rejoué. C’est pour dire l’ampleur de la « mobilisation » des Algériens. Même la FAF s'est pliée à leurs caprices, annonçant qu'elle saisit officiellement la FIFA à propos de l’arbitre du match Algérie-Cameroun. Le président de la Fédération algérienne, Charaf-Eddine Amara, a d’ailleurs fini par démissionner de son poste.

À lire aussi :  Entre l'Algérie et la France, Yacine Adli a tranché

Mais le désormais ex-président de la FAF avait lui-même reconnu que les chances de voire la FIFA faire rejouer le match Algérie-Cameroun sont « faibles ». Charaf-Eddine Amara a expliqué que la FAF qui ne détient pas de « preuves » qui accablent l’arbitre ; ce qui veut dire que le recours de la FAF pourrait au pire conduire la FIFA à décider de sanctionner l'arbitre.

Le président de la FIFA s'exprime sur le match Algérie-Cameroun

Qu’en-est-il justement de la position de la FIFA concernant cette affaire du match Algérie-Cameroun ? À quelques heures du tirage au sort de la phase finale de Coupe du Monde 2022, prévu ce venderdi 1er avril à Doha au Qatar, le président de la FIFA Gianni Infantino s’est exprimé sur le sujet.

Cela s’est passé jeudi soir, alors qu’il sortait d’un match gala disputé à Doha avec les invités de prestige conviés à la cérémonie de tirage su sort du Mondial 2022. Le patron de la FIFA a été questionné par une journaliste du site qatari Winwin sur le recours introduit par la FAF auprès de son instance pour faire rejouer le match Algérie-Cameroun : « Le recours de l’Algérie ? Je ne suis pas au courant », lance Gianni Infantino.

À lire aussi :  La CAF dénonce « les propos inacceptables » du président de Naples sur la CAN

Face à l’insistance de la journaliste, qui voulait savoir son avis sur le match Algérie-Cameroun, le président de la FiFA a répondu, avec un large sourire, que « l’Algérie a très bien joué, mais malheureusement, c’est le football. Le football peut être dur ». Une réponse qui devrait définitivement enterrer les derniers espoirs des Algériens pour la Coupe du Monde 2022.