Karim Benzema, qui n’a jamais renié son origine algérienne a encore une fois exprimé publiquement son attachement à la religion musulmane en affirmant notamment qu’il observe le jeûne de ramadan. Karim Benzema qui estime que le ramadan est « une obligation religieuse » ne l’empêchera pas de pratiquer son métier de footballeur professionnel.

A l’instar des Musulmans de France et du monde entier, l’international français du Real Madrid, Karim Benzema, a entamé depuis le 2 avril dernier l’observation du jeûne de ramadan. Une pratique religieuse que le joueur d’origine algérienne, assume publiquement comme il l’a confié dans un entretien qu’il a accordé lundi 4 avril au magazine masculin américain, Esquire.

Le capitaine du Real Madrid, est revenu dans cet entretien sur plusieurs aspects de sa vie personnelle et professionnelle. A 34 ans, Karim Benzema, compte toujours donner le meilleur de lui même pour aller encore de l’avant. « Le football est ma passion. Donc, tant que j'aime le football, et que ça reste ma passion, je serai motivé par ça. Le jour où le football ne sera plus ma passion j'arrêterai », affirme-t-il.

« J’essaie de donner le meilleur de moi-même »

Pour Karim Benzema, le secret de ses performances est le travail. « Les records arrivent grâce à tout le travail acharné que vous faites et à la persévérance dont vous faites preuve. Il n'y a pas de secret, sauf travailler dur et être constant dans ses efforts » explique l’enfant de Lyon. « Jouer quand tout le monde attend quelque chose de toi met une pression supplémentaire, parce que tu ne veux pas décevoir les autres. Mais, pour ma part, je n'en retire que du positif et j'essaie de donner le meilleur de moi-même et d'être toujours la meilleure version de moi-même. C'est aussi ce qui me motive », ajoute-t-il.

Karim Benzema, qui a joué au sein de deux clubs uniquement à savoir l’Olympique Lyonnais et le Real Madrid, a toutefois travaillé avec plusieurs grands entraineurs. « Je ne peux pas dire qu'il y a un entraîneur meilleur qu'un autre, mais j'ai aimé être entraîné par [Jose] Mourinho au début de ma carrière, [Carlo] Ancelotti ensuite et puis, la classe de la classe, était avec Zizou [Zinédine Zidane] ! », lâche-t-il en reconnaissance à son compatriote.

Karim Benzema a également évoqué son retour à l’équipe de France après plus de cinq années d’absence. « C'est une vraie fierté pour moi et je suis content », avoue-t-il. « Il y a une bonne adaptation, le niveau est très élevé et c'est ce que j'aime. Maintenant, je veux gagner un trophée avec l'équipe de France », ajoute celui qui s’apprête à disputer le prochain Mondial au Qatar.

Un Mondial durant lequel les Bleus de Karim Benzema auront la lourde tâche de défendre le titre remporté il y a quatre ans en Russie. « Être favori sur papier et sur le terrain est totalement différent. Pour le moment, je ne sais pas si je serai sélectionné mais en tout cas, jouer ce tournoi serait un rêve pour moi », estime le buteur des Bleus.

« Le ramadan fait partie de ma vie et ma religion fait du ramadan une obligation »

Questionné sur l’impact du ramadan sur sa vie quotidienne et surtout sur son travail aux entrainements, Karim Benzema,  a répondu: « Ça n’a aucun impact. Le ramadan fait partie de ma vie et ma religion fait du ramadan une obligation. Pour moi, c'est très important et je me sens bien quand je jeûne ».