Il arrive qu'il y ait confusion dans les activités des compagnies aériennes, particulièrement depuis la fermeture des frontières en raison de la crise sanitaire et leur réouverture partielle dans certains pays. C'est ainsi que les voyageurs, notamment les Algériens de France, ont souvent confondu entre les vols entrant dans le cadre de la réouverture partielle et ceux du programme annuel régulier. Confusion encouragée, il faut le dire, par les compagnies aériennes qui vendaient des billets pour des vols non autorisés.

Aujourd'hui, se pose aussi un problème d'autorisation sur certains vols proposés par des compagnies aériennes étrangères, à l'image d'ASL Airlines et Transavia. Ces deux dernières proposent des vols depuis deux villes françaises qui n'ont pas été incluses dans le nouveau programme de vols annoncé le 28 mars par le ministère algérien des Transports.

En effet, les autorités algériennes ont rendu public le nouveau programme des vols internationaux de et vers l'Algérie, dont la part du lion est revenu aux liaisons avec la France. En plus de Paris et Marseille, que l'on pouvait trouver dans l'ancien programme de vols, l'Algérie a ajouté d'autres villes françaises, en l'occurrence Lille, Lyon, Toulouse et Nice à partir desquelles l'on pouvait désormais voyager vers l'Algérie.

ASL Airlines et Transavia proposent des vols depuis des villes qui ne figurent pas dans le programme des vols autorisés

Mais ces derniers jours, au moins deux villes sont apparues sur les sites des compagnies aériennes alors qu'elles ne sont pas dans le programme des autorités algériennes. La compagnie française ASL Airlines a, en effet, mis en vente des billets depuis l'aéroport de Mulhouse, alors que cette ville n'est pas dans le nouveau programme de vols rendu public, il y a une dizaine de jours.

À lire aussi :  Vols annulés : Vers une baisse du montant des indemnisations ?

Mieux que cela, elle ne figure pas parmi les villes desservies par ASL Airlines avant la hausse du nombre de vols intervenue récemment. D'ailleurs, sur son site internet, la compagnie française a publié ses dessertes vers l'Algérie le 24 mars 2022, soit quatre jours avant l'annonce du nouveau programme de vols. Et ce vol Mulhouse-Alger n'y figure pas puisqu'ASL Airlines dessert Alger uniquement à partir de Paris, Lyon et Lille.

C'est justement ce qui pousse les Algériens de France à se poser la question si ce vol est autorisé par les autorités algériennes. De peur justement de réserver et acheter les billets, ensuite, chercher à les rembourser après annulation.

Il faut dire que cette annonce d'une nouvelle ligne entre la France et l'Algérie intervient au lendemain d'une autre annonce de même nature. En effet, la compagnie low cost Transavia a également mis en vente des vols vers l'Algérie, mais cette fois à partir de l'aéroport de Nantes. Et comme Mulhouse, cette ville de la Loire ne figure pas non plus dans le programme du ministère algérien des Transports.

Donc, il s'agit de savoir si les vols vers l'Algérie proposés par ASL Airlines et Transavia depuis Mulhouse et Nantes sont autorisés par les autorités algériennes. Les Algériens de France ont vécu assez de mésaventures pour en rajouter avec ces histoires de vols annulés et de remboursements qui durent trop longtemps.