Une plateforme mise en place au Canada destinée au recrutement des étrangers a suscité un engouement impressionnant. Des milliers de personnes s'y sont inscrites pour un éventuel poste de travail dans ce pays. Les Algériens n'ont pas été en reste. Ils sont, en effet, des centaines à se porter candidats sur cette plateforme qui a été lancée en 2021.

Pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre dont souffrent les différents secteurs économiques du pays, le Canada a initié plusieurs dispositifs destinés au recrutement des étrangers. Des facilités ont été, en outre, attribuées pour encourager l'émigration et accueillir les ressortissants des différents pays.

C'est ainsi qu'en 2021 une plateforme « destinée aux travailleurs internationaux qui cherchent un emploi et souhaitent s'établir dans la métropole » a été mise en place. Baptisée « Talent Montréal », cette plateforme a attiré des milliers de personnes qui n'ont pas hésité à s'inscrire. Les Algériens font partie de ces candidats qui espèrent émigrer dans ce pays en arrachant un poste d'emploi.

Grande présence des Algériens sur la plateforme « Talent Montréal »

Les recrutements sont en fait ouverts pour les différents secteurs, comme l'a expliqué la porte-parole de Montréal International, organisme initiateur de cette plateforme. La même responsable a indiqué au média Courrier International, qui a rapporté les propos le 11 avril 2022, que le site a enregistré plus de 56 000 candidatures. Ce dispositif a permis, par ailleurs, de recruter 1 135 travailleurs qualifiés dans plusieurs secteurs.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Selon les initiateurs de cette plateforme, les ressortissants algériens font partie des demandeurs les plus représentés, à côté des Marocains, des Tunisiens, mais aussi des Français et des Brésiliens. Ce dispositif reste encore ouvert puisque des centaines de postes d'emploi sont encore à promouvoir, indique la même source médiatique, citant le vice-président de talents internationaux à Montréal International. Ce dernier a affirmé, par ailleurs, que les inscriptions sont gratuites pour les candidats, expliquant que ce sont les entreprises qui prennent en charge les frais de leurs offres d'emploi.