Un avion de la compagnie française ASL Airlines opérant entre Paris et Alger a été dérouté, le mardi 3 mai, vers l'île espagnole de Palma. Sur le coup, les passagers à bord du Boeing 737 de la compagnie ont été quelque peu pris de panique, car ils ne savaient pas pourquoi l'appareil d'ASL Airlines changeait de direction et ne se dirigeait pas vers la capitale algérienne.

En effet, selon les données du vol FP0367 de la compagnie ASL Airlines, le Boeing a décollé de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle le mardi 3 mai à 8 h 16 et devait atterrir à l'aéroport international d'Alger à 9 h 15. Les passagers, qui ont témoigné plus tard, ont précisé que le vol n'a pas reçu l'autorisation d'atterrir à Alger pour des raisons encore inconnues.

En fait, l'appareil en question était arrivé à hauteur d'Alger, mais faute d'autorisation, l'équipage n'a pas pu le faire atterrir et a donc décidé de faire demi-tour vers l'aéroport le plus proche ; celui de Palma de Majorque. C'est ce qui a provoqué la panique des passagers à bord, qui pensaient que le demi-tour était dû à un souci technique périlleux. Ils seront ensuite soulagés quand l'appareil se posera sur une piste de l'aéroport de Palma à 10 h 45.

Trajet et suivi du vol FPO367 d'ASL Airlines

Trajet et suivi du vol FPO367 d'ASL Airlines (Source : FlightRadar24)

L'aéroport d'Alger n'a pas autorisé l'appareil à atterrir

Soulagés, mais mécontents tout de même, puisque les membres de l'équipage n'ont pas pensé expliquer les raisons de ce détour. Ils sont restés à bord de l'appareil, contraints de prendre leur mal en patience, et ce, jusqu'à 12 h 34, quand l'appareil a décollé de nouveau en direction de l'aéroport international d'Alger, pour un vol de 25 minutes.

Trajet Palma-Alger du vol ASL Airlines FPO367 du 3 mai 2022

Trajet Palma-Alger du vol ASL Airlines FPO367 du 3 mai 2022 (Source : FlightAware)

De nombreux passagers n'ont pas manqué d'exprimer leur mécontentement à la suite de cet incident, et d'exiger des explications des responsables de cette mésaventure. Pour l'instant, ni la compagnie ASL Airlines ni l'Aéroport international d'Alger n'ont donné des explications. Il est vrai que dans le domaine du transport aérien en Algérie, la communication n'est pas considérée comme une grande priorité.