Les agences commerciales de la compagnie maritime Algérie Ferries, en France, risquent d'être fermées pour les prochains jours. Des instructions ont été données dans ce sens. C'est ce qu'a fait savoir le député de l'émigration Tewfik Khedim, mardi 17 mai, dans une communication sur sa page Facebook. 

Les différentes agences d'Algérie Ferries ont enregistré une forte affluence lundi 16 mai et le lendemain mardi. Elles ont été, en effet, prises d'assaut par des centaines de clients suite à l'annonce du début de la vente des billets pour les prochaines traversées vers l'Algérie. Les agences ont été livrées ensuite à des scènes de pagaille insoutenables. L'agence de Paris a d'ailleurs fermé ses portes lundi à cause de cette situation. Selon des sources médiatiques, il a fallu faire appel à la police locale pour faire disperser les personnes devant l'agence.

Cette situation a soulevé le courroux des internautes algériens, mais aussi des députés de l'émigration. L'un d'eux a tenu d'ailleurs à réagir. Il s'agit de Tewfik Khedim, il a dénoncé cette « anarchie totale » qui est « une humiliation de la communauté algérienne et de l’Algérie », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Fermeture des agences commerciales d'Algérie Ferries en France : Des instructions données à cet effet

« Ce n’est pas normal qu’après deux ans de fermeture et sept mois après la reprise des vols, le problème du système de réservation se pose encore et les agences privées ne peuvent pas réserver de billets », a-t-il ajouté. « Ce qui se passe n’est ni dans l’intérêt de la communauté algérienne ni dans celui des consulats, des entreprises de transport, de l’économie algérienne et l’image de l’Algérie à l’étranger », a encore martelé le parlementaire, qui a d'ailleurs saisi le gouvernement l'invitant à intervenir pour situer les responsabilités et punir les coupables.

Le même député a indiqué, par ailleurs, que des instructions ont été données pour la fermeture des agences commerciales de la compagnie maritime se trouvant dans les villes de Paris, Marseille, Lyon et Lille. Il s'agit, explique-t-il, d'une mesure de précaution afin d'éviter l'irréparable qui pourra être engendré par d'éventuelles bousculades, des agressions, ou l'intervention des services d'ordre français. De ce fait, ces agences commerciales d'Algérie Ferries pourront fermer leurs portes pour les prochains jours en attendant de trouver une solution.