Le site de la compagnie aérienne nationale Air Algérie ne semble pas fonctionner correctement. Quand on tente une réservation, il renvoie une erreur. Après l'annonce de l'importante hausse du nombre de vols, intervenue le jeudi 19 mai, le site est probablement saturé. Il faut dire que la diaspora algérienne attendait cette hausse depuis trop longtemps.

Air Algérie a besoin de temps pour mettre en vente ses nouveaux vols

En effet, le dysfonctionnement du site et de l'application d'Air Algérie a peut-être un lien avec l'annonce par le ministère algérien des Transports du nouveau programme de vols supplémentaires. En réalité, si le site de la compagnie aérienne nationale ne fonctionne pas correctement, c'est parce qu'il est soit saturé, soit tous les vols sont complets ; dans quel cas l'erreur renvoyée mériterait d'être plus claire qu'elle ne l'est actuellement.

Les Algériens de l'étranger, particulièrement ceux plus nombreux de France, restent aux aguets. Ils surveillent avec minutie le lancement par Air Algérie et Tassili Airlines de la vente des billets pour leurs voyages de l'été. Les réseaux sociaux, notamment au niveau des groupes dédiés à la diaspora, sont en ébullition. Beaucoup d'Algériens tentent de faire la part des choses entre les fake news et les informations avérées, et ce, avec beaucoup de difficultés.

Il est désormais clair que la mise en vente des billets ne pouvait pas intervenir juste après l'annonce du nouveau programme. Air Algérie a – semble-t-il – besoin de quelques jours pour se préparer et surtout obtenir l'aval des organismes en charge de l'aviation civile. Et là, les compagnies concurrentes, particulièrement françaises, profitent au maximum de cette période pour commercialiser des vols à des prix très élevés.

Près de 700 euros le prix du billet chez les compagnies françaises

C'est le cas particulièrement pour les vols les plus prisés entre la France et l'Algérie, en l'occurrence ceux entre les capitales Paris et Alger. Ayant atteint des prix en dessous de 250 euros, les billets pour des vols Paris-Alger frôlent désormais les 700 euros en aller-retour. Y compris chez les compagnies présentées comme low cost, comme Transavia. Dans une simulation pour un voyage en aller-retour entre le 20 juin et le 11 juillet, Transavia, filiale low cost d'Air France, propose des billets à 699 euros. Et ce, sans bagage en soute, pour lequel le voyageur devrait débourser 88 euros supplémentaires.

C'est pratiquement le même prix chez l'autre compagnie française, ASL Airlines. Pour un voyage aux mêmes dates, c'est-à-dire du 20 juin au 11 juillet, ASL Airlines propose des billets à 697,19 euros. Et ce, pour un vol en aller-retour avec un bagage en soute de 23 kilogrammes. Enfin, c'est un peu moins cher chez Air France, mais le tarif reste élevé, avec 570,63 euros le billet et pour les mêmes dates. Et pour ce prix, la compagnie autorise un bagage en soute de 23 kg.

Il reste à savoir si les prix vont baisser après la mise en vente des nouveaux vols d'Air Algérie. D'autant plus que cette mise en vente va coïncider avec la commercialisation des nouveaux vols des compagnies concurrentes, particulièrement les 5 en lice pour les voyages entre la France et l'Algérie, à savoir Air France, ASL Airlines, Transavia, Volotea et Vueling. Ainsi que la compagnie algérienne Tassili Airlines à laquelle le gouvernement algérien a accordé 3 vols entre Paris et Alger, 2 vols entre Nantes et Alger et 4 vols entre Strasbourg et 3 villes algériennes, Alger, Oran et Constantine.