Le sélectionneur de l'équipe d'Algérie Djamel Belmadi s'est exprimé, lundi 30 mai, sur le cas de son capitaine Riyad Mahrez absent pour les deux prochains matchs qualificatifs pour la CAN 2023. Dans un point de presse animé au niveau du centre de Sidi Moussa à Alger, l'entraineur a également évoqué plusieurs sujets relatifs à son équipe et les prochains rendez-vous. 

L'absence de Riyad Mahrez pour le stage de la sélection algérienne, lequel sera ponctué par deux sorties officielles face à l' Ouganda et à la Tanzanie en matchs comptant pour les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2023, a fait couler beaucoup d'encre. Le joueur de Manchester City a été descendu en flamme sur les réseaux sociaux qualifiant son comportement « d'indigne » pour un capitaine.

Même les précisons apportées par la Fédération algérienne du football (FAF), qui a indiqué cette semaine que l'intéressé était blessé, n'a pas calmé les ardeurs des supporters. Le sujet a été d'ailleurs évoqué lors de la conférence de presse du coach Djamel Belmadi. Visiblement agacé par cette question, ce dernier n'a pas mâché ses mots pour expliquer l'absence de son joueur. « Pour moi, c'est une non-affaire », a indiqué Djamel Belmadi qui dit regretter que cela ait fait tout « ce mauvais buzz ».

À lire aussi :  Karim Benzema 2e meilleur buteur du Real Madrid, derrière Cristiano Ronaldo

« La réponse de l’absence de Mahrez a été donnée en grosse partie avant, s’interroger dessus n’élève pas le niveau du journalisme algérien », a indiqué Belmadi. Et d'ajouter pour expliquer « on a reçu un rapport médical de Manchester City, avec un secret médical qu’il faut respecter. Mahrez n’a pas joué les deux matchs après celui face au Real Madrid. Il a serré les dents en raison de l’importance des derniers matchs ».

Mahrez en vacances au Maroc…

Djamel Belmadi a indiqué par ailleurs que son capitaine « était enclin à faire constater sa blessure, mais j’ai refusé. Je n’ai jamais demandé à un joueur de venir pour qu’on vérifie sa santé, il y a un lien de confiance et avec les équipes et avec les joueurs qu’il faut respecter ».

Le premier responsable de la barre technique des Verts a recadré également ceux qui ont rapproché au joueur de passer ses vacances au Maroc. « S’il est blessé, il va là où il veut en vacances », a-t-il dit. Djamel Belmadi, qui s'est attardé sur le sujet justement afin de mettre définitivement les points sur « i », a affirmé que « Riyad est peut-être le joueur avec lequel je suis le plus demandeur, le plus exigeant, et peut être celui avec lequel je serre le plus la vis. Il a été excellent en EN, capital sur certains matchs, et moins bien sûr d’autres ».

À lire aussi :  L'entraîneur du Maroc, Vahid Halilhodžić, démis de ses fonctions

Remaniement de son effectif : Ce qu'a dit Djamel Belmadi

Évoquant les nouveaux joueurs appelés en sélection pour la première fois, Djamel Belmadi a soutenu que ces derniers, en nombre de sept, ont été suivis depuis quelque temps. « On a estimé que le moment actuel était idéal pour les ramener en équipe nationale. La situation est plus propice aujourd’hui », a-t-il déclaré. Affirmant que ces nouveaux joueurs méritent d'être là. « Le plus dur reste à faire, souligne toutefois le sélectionneur, ils vont être au milieu de la concurrence et il va falloir se démarquer, prouver qu’ils peuvent avoir un rôle important en EN ».

Concernant les anciens joueurs qui n'ont pas été retenus, Belmadi a affirmé que ces derniers ne sont pas forcément définitivement écartés et que la porte de l'EN reste ouverte pour eux. « Tant qu’on est compétitif, que j’estime qu’un joueur peut aider l’EN, on reste sélectionnable sauf si un joueur déclare lui-même qu’il prend sa retraite internationale », a-t-il expliqué. Évoquant les prochaines sorties des Verts face à l'Ouganda puis face à la Tanzanie, Djamel Belmadi a déclaré : « on fera tout pour que ces éliminatoires ne soient qu'une formalité ».