Après 2 ans de fermeture des frontières maritimes, empêchant l'organisation de l'Opération Marhaba en 2020 et 2021, le Maroc s’apprête à lancer cette opération pour la saison estivale 2022.

Quelques jours avant le coup d'envoi de cette opération, le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita a confirmé l’obligation pour les Marocains résidant à l’étranger (MRE) de présenter un pass vaccinal ou un test PCR négatif de moins de 72 heures avant d’entrer au Maroc par voies aérienne et maritime. Ainsi pour l'opération Marhaba qui sera lancée début juin 2022 un protocole sanitaire est mis en place. Nasser Bourita, en réponse à une interpellation de députés, a expliqué ce protocole  sanitaire devant être appliqué à l’occasion de cette opération.

C'est lors d'une session des questions orales à la Chambre des représentants que ce ministre a déclaré : « pour entrer au Maroc, il faut, pour chaque passager, soit un pass vaccinal conforme à la réglementation du pays d’origine, soit un PCR de moins de 72 heures ». Le ministre a également indiqué que quelque trois millions de Marocains résidant à l’étranger sont attendus cet été au Maroc. Il révèle qu' « il est prévu d’accueillir 35 000 passagers et 4 000 véhicules à travers 32 navires opérant entre l’Espagne, la France, l’Italie et le Maroc » par jour. Nasser Bourita a également souligné qu’il n’est pas exclu que les pics atteignent 65 000 voyageurs par jour.

À lire aussi :  Air Algérie lance ses vols sur le réseau africain

Il faut dire que pour l'opération Marhaba de cet été de nouvelles mesures ont été mises en place. En effet, pour accéder aux ports au Maroc et en Espagne, les Marocains résidant à l’étranger doivent présenter un billet. Donc, l’accès aux enceintes portuaires au Maroc tout comme en Espagne est désormais subordonné à la présentation d’un billet susceptible d’être modifié sans frais additionnels. Cette mesure vise non seulement à éviter les agglomérations et les longues files d’attente, mais elle contribuera aussi à l’amélioration de l’expérience de la traversée, fait savoir le média marocain L’Économiste. Ainsi, les Marocains résidant à l’étranger sont invités à acquérir leurs billets avant de prendre la route. Sans quoi, ils ne pourront pas accéder aux ports.