La France, qui n'a pas mis à jour ses listes sanitaires depuis le 1er avril maintient l'Algérie dans la liste orange, malgré une amélioration nette de la situation sanitaire dans le pays. Une situation paradoxale si on compare avec le Maroc, qui connait beaucoup plus de cas quotidiens que l’Algérie. La Tunisie également reste dans la liste verte, ce qui pousse à s'interroger sur ce classement. 

Ainsi, la liste orange établie par la France ne contient que peu de pays. Il s'agit de 4 pays d’Afrique, dont l’Algérie, la Libye et la Mauritanie, d'un pays d’Amérique latine et de certains pays de l’Europe de l'Est. Cette liste demeure toutefois énigmatique sachant que l’Algérie reste maintenue dans la liste orange alors que l'amélioration de sa situation sanitaire est palpable depuis plusieurs mois. Depuis les dernières semaines, le nombre de cas de contamination au coronavirus tourne autour de 10 en Algérie, loin des chiffres inquiétants de janvier, qui a vu le pic de 2500 cas enregistré le 25 du mois.

Ce maintien de l'Algérie dans la liste orange est d'autant plus inexplicable que le Maroc, qui a un plus grand nombre de contaminations que celui de son voisin de l'Est, est dans la liste verte de la France depuis plusieurs semaines.

À lire aussi :  Algeria Airlines : Ce qu'il faut savoir du changement de nom d'Air Algérie

Il faut aussi souligner que dans les conditions de voyage publiées sur le site du gouvernement français il est stipulé que « pour les voyageurs vaccinés au sens de la réglementation européenne, plus aucun test ne sera exigé au départ. La preuve d’un schéma vaccinal complet redevient suffisante pour arriver en France, quel que soit le pays de provenance, comme c’était le cas avant la diffusion du variant Omicron ».

Il ajoute que « pour les voyageurs non vaccinés, l’obligation de présenter un test négatif pour se rendre en France demeure, mais les mesures à l’arrivée (test, isolement) sont levées lorsqu’ils viennent de pays de la liste « verte », caractérisée par une circulation modérée du virus ». « Lorsque les voyageurs non vaccinés viennent d’un pays de la liste « orange », ils doivent continuer de présenter un motif impérieux justifiant la nécessité de leur venue en France métropolitaine et pourront toujours être soumis à un test aléatoire à leur arrivée. Les voyageurs qui seraient testés positifs devront s’isoler, conformément aux recommandations de l’Assurance maladie », indique la même source.

Cette dernière disposition concerne les voyageurs algériens et ça pourrait expliquer le maintien de l'Algérie dans cette liste orange. En effet, par ce procédé, les autorités françaises ne facilitent pas les voyages des Algériens sur leur territoire et continuent de ne pas délivrer de visas touristiques.