Il y a tellement de choses qui ont été dites sur la disponibilité des vols entre la France et l'Algérie. Particulièrement depuis l'annonce, jeudi 19 mai, du nouveau programme de vols qui a consacré une hausse sensible du nombre de dessertes. Entre les prix exorbitants des billets d'avion et l'indisponibilité des vols, les Algériens de France ne savent plus à quel saint se vouer.

En effet, les ressortissants algériens établis en France et ailleurs font face à d'énormes difficultés à trouver des vols avec des prix raisonnables vers l'Algérie. Sur les réseaux sociaux, le bouillonnement est perceptible, surtout pour ceux qui attendaient le nouveau programme de vols pour réserver des places qui leur permettraient de passer le jour de l'Aïd el-Adha en famille, en Algérie.

Il faut dire que les membres de la diaspora algérienne ont été privés de fêtes en Algérie depuis plus de deux années. La crise sanitaire a fermé les frontières et immobilisé les avions et les navires. Donc, il était attendu que cette année, avec l'amélioration de la situation sanitaire, soit propice pour une grande vague d'arrivées des émigrés, notamment pour passer les fêtes de l'Aïd el-Adha en Algérie.

Les vols disponibles chez les compagnies françaises, mais pas chez Air Algérie

Mais malheureusement, non seulement les Algériens de France ont été déçus par les prix affichés par les compagnies aériennes, y compris Air Algérie, mais aussi par l'indisponibilité des vols pour la période de la fête de l'Aïd prévue autour du 10 juillet. La déception, mais aussi la colère des Algériens est très perceptible sur les réseaux sociaux, surtout que du côté d'Air Algérie, il est impossible de réserver un vol pour le début du mois de juillet.

À lire aussi :  France-Algérie : Prix des vols Air Algérie en septembre 2022

Et ce problème d'indisponibilité des vols n'existe que chez Air Algérie. Chez Air France, il est aisé de réserver pour le début juillet entre Paris et Alger. Une simulation donne un vol aller-retour du 2 au 23 juillet au prix de 773,86 euros. La même disponibilité est réelle chez Transavia, mais les tarifs affichés sont inaccessibles. Chez cette compagnie spécialisée dans les vols "bas prix", il est aisé de voyager entre Paris et Alger entre le 4 et le 24 juillet au prix de 1044 euros. Même topo pratiquement chez ASL Airlines, qui propose un vol du 2 au 23 juillet au prix de 866,86 euros, et ce, entre Paris et Alger.

Des dénonciations, parfois de graves accusations contre des employés d'Air Algérie

Cette indisponibilité des vols chez Air Algérie et cette disponibilité chez les compagnies françaises n'ont pas manqué de provoquer la colère des ressortissants algériens installés en France. Tout le monde dénonce la compagnie aérienne algérienne, citant les dirigeants et les employés. Les réseaux sociaux sont devenus un réceptacle de la colère et des douleurs de la diaspora algérienne.

Et dans certaines situations, les internautes algériens ne se contentent pas de dénoncer les prix des billets ou l'indisponibilité des places. Parfois, il leur arrive carrément de lancer des accusations contre les employés de la compagnie Air Algérie. Comme cette dame qui n'a pas hésité à affirmer que des employés de la compagnie nationale ont réservé des places avec des pseudonymes pour la période de l'Aïd, pour ensuite les revendre au marché noir, à des prix plus élevés grâce à la complicité d'intermédiaires. Ils procéderont ensuite et avec toute facilité au changement des noms des détenteurs. Ce serait vraiment grave si cela se confirme.

Témoignage sur les vols d'Air Algérie

Témoignage sur les vols d'Air Algérie