Depuis l'annonce du nouveau programme de vols supplémentaires, beaucoup de commentaires ont accompagné la joie des Algériens de l'étranger, qui attendaient cette hausse depuis si longtemps. Le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune a ordonné une baisse des prix des billets, mais qu'en sera-t-il exactement ?

Les ressortissants algériens établis à l'étranger, notamment ceux très nombreux vivant en France, ont été dépouillés par les compagnies aériennes depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, entrée en vigueur le 1er juin 2021. Des prix des billets exorbitants avaient carrément empêché les membres de la diaspora de rentrer en Algérie, et ce, depuis l'apparition du coronavirus et la fermeture des frontières en mars 2020.

Mais avec la récente hausse du nombre de vols de et vers l'Algérie, les membres de la communauté nationale à l'étranger espèrent une baisse des prix des billets d'avion. Au moins comme celle qui était en vigueur les deux à trois semaines du mois d'avril. Quand Air Algérie avait lancé, le 4 avril, la vente de billets de nouveaux vols accompagnée d'une légère baisse des prix, les autres compagnies concurrentes, particulièrement celles activant entre l'Algérie et la France avaient vite fait de suivre la compagnie aérienne nationale.

Air Algérie baissera les prix de ses billets, mais pas trop

Mais les prix des billets d'avion seront-ils aussi bas pour les vols de l'été ? Rien n'est moins sûr si l'on comprend les déclarations du porte-parole de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, qui était invité sur le plateau d'Echorouk TV. En effet, Amine Andaloussi a confirmé la prochaine baisse des prix des billets de la compagnie algérienne, mais il n'a pas manqué de relativiser cette baisse. Surtout qu'il est question de la saison estivale qui connaît généralement des prix élevés, y compris avant la pandémie.

Après avoir annoncé la mise en vente des nouveaux vols pour la fin de semaine, Amine Andaloussi n'a pas vraiment parlé de baisse de prix, mais de régulation. Il y aura une « certaine régulation » des prix des billets, a-t-il estimé, précisant que les prix que l'on voit actuellement sur les réseaux sociaux sont « faux ».

En fait, le porte-parole d'Air Algérie se contentera de dire que les prix des billets de la compagnie aérienne nationale seront compétitifs. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les prix d'Air Algérie connaîtront une légère baisse, juste de quoi proposer des prix plus bas que les compagnies concurrentes. C'est la seule explication à donner aux propos du responsable de la compagnie nationale qui, visiblement, ne veut pas engager son employeur dans une démarche qui n'est pas la sienne et ne veut pas mentir aux Algériens de l'étranger qui ont assez souffert des prix très élevés des compagnies aériennes.