Le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a ordonné la révision à la baisse des prix des billets pour les voyageurs par avion et par bateau, et ce avant le début de la saison estivale. Tebboune a ordonné cette révision à la baisse des prix des billets lors de la réunion du Conseil des ministres, tenue ce dimanche 24 avril, selon un communiqué de la Présidence.  

Le chef de l’État qui a présidé un Conseil des ministres consacré à l’examen de plusieurs dossiers, a ordonné au Gouvernement de procéder à « une révision à la baisse des prix des billets de transport aérien et maritime avant la saison estivale, au profit de la communauté nationale, de sorte à les inciter et les encourager à opter pour les entreprises de transport nationales » à savoir Air Algérie et Algérie Ferries, selon la même source.

L’autre point soulevé par  le Conseil des ministres concerne le volet relatif à la Omra et à la prochaine saison du hadj. À cet effet, le chef de l’État a demandé au Gouvernement de « trouver une solution immédiate et exceptionnelle à tous les problèmes liés au transport des pèlerins accomplissant la Omra, en vue d'éviter la reproduction de ces problèmes lors de la saison du hadj », indique la même source.

Abdelmadjid Tebboune ordonne de « revoir l'organigramme  et le mode de fonctionnement » d’Air Algérie

Le chef de l’État s’est également penché sur la question lancinante de la situation de la compagnie aérienne Air Algérie. Cette dernière, qui ne ce cesse de faire l’objet de critique des clients, notamment à cause de la hausse des prix des billets et du problème relatif au remboursement des billets non consommés en raison de la crise sanitaire, a eu droit à une remarque de Abdelmadjid Tebboune lors de ce même Conseil.

En effet, lors de son intervention devant les ministres, Abdelmadjid Tebboune a soulevé la situation d’Air Algérie en demandant aux responsables du secteur du Transport de « revoir l'organigramme d'Air Algérie, et son mode de fonctionnement, conformément aux normes internationales ». Le Chef de l’État a également demandé aux responsables d’Air Algérie d’ « accorder une grande importance à la situation socioprofessionnelle des pilotes et techniciens algériens travaillant dans le domaine de l'aviation », selon les termes du communiqué de la Présidence.