Un drame est survenu dans l'après-midi du mercredi 17 août 2022 dans une prison en Suisse. Un ressortissant algérien détenu dans la maison d’arrêt de la Croisée à Orbe (Vaud) a été retrouvé sans vie dans sa cellule. C’est ce que rapporte ce jeudi 18 août la police cantonale vaudoise dans un communiqué.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://bit.ly/ObservAlgerie

Le personnel de la prison de la Croisée à Orbe (Vaud) a retrouvé, le 17 août en fin d’après-midi, le corps inanimé d’un détenu algérien de 42 ans dans sa cellule à la prison de la Croisée, indique la police vaudoise. Le détenu algérien a immédiatement été pris en charge par les agents de détention qui ont fait appel aux secours. Malgré les soins prodigués, il est décédé sur place, précise la même source.

« Mercredi, vers 16h10, le personnel de la prison de la Croisée à Orbe (VD) a découvert un détenu inanimé, qui se trouvait seul dans sa cellule. Rapidement pris en charge par les agents de détention et par le personnel médical, cet Algérien de 42 ans n’a pu être réanimé. Il est décédé sur place », a indiqué ce jeudi 18 août la police cantonale vaudoise dans un communiqué publié sur son site[1]Décès d’une personne détenue à la Prison de la Croisée, État de Vaud.

Algérien mort dans sa cellule : « L'hypothèse du suicide est envisagée »

Le Ministère public a été « renseigné et le procureur de service a ouvert une enquête afin de déterminer les circonstances du décès. Il a confié les investigations aux enquêteurs de la police de sûreté », ajoute la même source. Selon les premières constatations, « l’intervention d’un tiers paraît exclue » et « l’hypothèse du suicide est envisagée », précise le Ministère public. L’événement a nécessité « l’intervention du personnel pénitentiaire, de deux patrouilles de la gendarmerie, des enquêteurs de la police de sûreté et d’une ambulance et du SMUR », ajoute le communiqué de la police vaudoise.

L’identité de ce ressortissant algérien encore moins les raisons de sa détention dans cette prison en Suisse n’ont pas été révélées par la police. Selon des médias helvétiques, il s’agit du troisième décès qui survient parmi les détenus de la prison de la Croisée depuis le début de l’année, et même le quatrième en moins d’un an. À chaque fois, c’est l’hypothèse du suicide qui a été envisagée.