Un syndicat de pilotes d’Air France a alerté sur la « sécurité » des vols assurés par la compagnie aérienne française. Dans une lettre adressée au ministre délégué aux Transports, et rendue publique ce mercredi 17 août, le syndicat Alter met en garde contre « une fatigue chronique déraisonnable » chez les pilotes d’Air France qui « met en péril la sécurité des vols ». 

Le syndicat de pilotes Alter alerte sur la situation de la profession au sein d’Air France, rapporte ce mercredi 17 août 2022 Franceinfo[1]Fatigue des pilotes, sécurité des vols, gaspillage énergétique : un syndicat alerte le gouvernement sur la politique d'Air France, Franceinfo. Ce même syndicat avait adressé le 20 juillet dernier une lettre à Clément Beaune, ministre délégué en charge des Transports. Face à l’absence de réponse du gouvernement français, le syndicat des pilotes d'Air France décide de rendre publique cette lettre, précise la même source.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube : https://bit.ly/ObservAlgerie

Une lettre dans laquelle le syndicat met notamment en garde contre « une fatigue chronique déraisonnable » au sein de la profession. « Outre l'impact sur la sécurité des vols », « l'ambition de rendement » du directeur général d'Air France Benjamin Smith fait « exploser les risques psychosociaux », estime le syndicat Alter dans sa lettre.

À lire aussi :  Refus de visa pour la France : Des Marocains crient au scandale

« Notre entreprise maintient son programme ambitieux de reprise malgré un sous-effectif », écrit le syndicat Alter, alors qu’Air France à l’instar de nombreuses autres compagnies manque de personnel chez les pilotes, les hôtesses et stewards ou encore les agents au sol. « Cela se traduit par des vols construits aux limites et des repos minimums », met en garde le syndicat. « L’effet le plus visible, rapporté par les pilotes, est l’apparition d’une fatigue chronique déraisonnable », ajoute le syndicat de pilotes d’Air France.

Dans sa lettre, le syndicat prévient le ministre français délégué aux Transports que « les objectifs irréalistes du DG d'Air France » conduisent à des « violences managériales ». Selon le syndicat Alter, « 10 % des pilotes d'Air France se déclarent en état de dépression ». Une révélation qui donne froid dans le dos  surtout lorsqu’on connait les conséquences de l’état psychologique des pilotes sur la sécurité des vols.

La direction d’Air France se défend et rassure sur la « sécurité » de ses vols

Dans sa lettre, le syndicat souhaite également attirer l'attention du gouvernement français sur les récentes réorganisations des créneaux de décollage d'Air France. « L'utilisation est optimisée pour l'activité plus rentable de sa filiale Transavia, à savoir les vols loisirs, au détriment de l'aménagement du territoire et des contribuables », écrit le syndicat. Ce dernier se plaint également du choix porté sur l'Airbus A220 pour remplacer l'A320. « Des retards de formation conduisent la compagnie à faire appel à des pilotes instructeurs d'Airbus Canada, sans que cela ne garantisse un niveau de sécurité acceptable », met en garde le syndicat.

À lire aussi :  Des vols vers la France à moins de 100 euros avec Air Algérie

Pour sa part, la direction de la compagnie Air France a tenu à se défendre contre les accusations portées contre elle par le syndicat des pilotes Alter. « La sécurité des vols, de ses clients et de ses équipages est sa priorité absolue », affirme la direction d’Air France ce mercredi 17 août au journal Ouest-France. « Air France se place déjà au-dessus des normes fixées par l’Agence européenne de la sécurité aérienne en termes de temps de repos après un vol », ajoute Air France. Elle précise aussi qu’un commandant de bord « peut avoir recours à un copilote supplémentaire sur certains vols long-courriers s’il le juge nécessaire ».