La Coupe du Monde 2022, organisée au Qatar, ne sera pas comme les précédentes sur plusieurs plans. En effet, après avoir signifié à la communauté LGBT qu'elle doit rester invisible, le Qatar compte interdire strictement les relations sexuelles hors mariage durant l'événement.

C'est ce qu'a révélé le journal anglais The Daily Star[1]World Cup sex ban as horny fans warned one-night stands can lead to 7 years in jail, The Daily Star, consulté le 23 juin 2022. Cette information a fait le tour des rédactions dans le monde. Elle pose de véritables interrogations pour  les nombreux touristes, fans de football, équipes techniques et autres entourages de joueurs qui viendront séjourner à l’occasion dans ce pays de la péninsule arabique.

Le journal britannique, qui s'appuie sur une source policière, écrit : « Il n’y aura certainement pas d’aventures d’un soir à ce tournoi. Tout le monde doit garder la tête froide, à moins qu’il ne veuille risquer d’être coincé en prison. Les fans doivent être préparés à cette première Coupe du Monde sans sexe ».

Les démonstrations d'affection « mal vues » ou interdites au Qatar

Le journal ajoute que les démonstrations d’affection en public, comme s’embrasser ou le simple fait de se tenir la main, sont « mal vues » et interdites.

À lire aussi :  Djamel Belmadi tranche sur son avenir en équipe d'Algérie

« Je veux aussi que tout le monde vienne, comprenne et apprécie également les différentes cultures. Nous vivons tous sur une même planète, mais chacun de nous a des cultures différentes. Nous accueillons tout le monde, mais nous attendons et nous voulons aussi que les gens respectent notre culture », avait déclaré il y a quelques semaines l’émir du Qatar, le cheikh Tamim bin Hamad Al-Thani. Ces déclarations présagent donc que cette coupe du monde sera difficile pour les fans de football, habitués à faire la fête sans restrictions.

7 ans de prison pour des relations sexuelles hors mariage

Il faut souligner que les relations sexuelles hors mariage sont officiellement interdites et punies d’une peine de prison au Qatar. Les contrevenants risquent jusqu'à 7 ans de prison et 100 coups de fouet.

Cependant, dans les faits, cette loi n'est pas toujours appliquée. Il faut rappeler également qu'il y a quelques semaines, le Qatar a averti la communauté LGBT quant à des comportements qui peuvent heurter la culture locale.

Il faut dire que le Qatar possède une des législations les plus restrictives au monde concernant l'homosexualité et ne reconnaît aucun droit aux personnes LGBT. Les actes homosexuels sont illégaux et sévèrement punis par la loi – la peine de mort peut être appliquée pour les musulmans en cas de condamnation.

À lire aussi :  Liverpool prêt à tout pour s'offrir Ismaël Bennacer

References