Les dernières élections législatives en France ont permis à de nombreux candidats issus de la diversité de décrocher un siège de député à l’Assemblée nationale. Parmi les 577 députés élus, 9 seulement son originaire des trois pays de l’Afrique du Nord, à savoir l’Algérie le Maroc et la Tunisie. Un nombre en baisse par rapport à la législature de 2017, où ils étaient 13 élus originaires de ces trois pays.  

La France est un pays de diversité. On retrouve ainsi dans la population française diverses communautés étrangères, notamment celles venues des pays d'Afrique du Nord. Les Français originaires d'Algérie, de Tunisie et du Maroc sont estimés à plusieurs millions de citoyens. Ces derniers constituent d’ailleurs une importante réserve de voix à chaque échéance électorale en France.

Dans le but justement de capter les voix de ces Français originaires d'Afrique du Nord, de nombreux partis politiques font appel à des candidats issus de la diversité. C’est le cas lors des législatives qui ont eu lieu les 12 et 19 juin dernier, où de nombreux partis, notamment ceux catalogués à gauche, ont investi des candidats issus de l’immigration dans leurs listes.

France : Le nombre de députés à l’Assemblée nationale originaire d'Afrique du Nord en baisse

C’est surtout la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes), cette coalition de partis politiques de la gauche française, qui a misé le plus sur les candidats originaires d'Afrique du Nord. Mais à la surprise générale, le nombre de députés originaires de ces pays lors des législatives de 2022 est en baisse par rapport à leur nombre en 2017. De 13 députés issus de l’immigration nord-africaine élus en 2017, ils ne sont que 9 élus en 2022.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Selon un décompte effectué par les médias, ils sont en effet que 9 députés originaires de trois pays d'Afrique du Nord à avoir réussi à décrocher un siège parmi les 577 élus à l’Assemblée nationale française. Il s’agit de 5 députés originaires du Maroc, 3 d’Algérie et un seul de la Tunisie. Et contrairement aux attentes de partisans de la gauche, la majorité de ces députés ont été réélus pour un deuxième mandat, sous la bannière de la coalition « Ensemble », qui soutient le président Emmanuel Macron.

Voici les 9 députés originaires d'Afrique du Nord qui ont réussi à décrocher un siège à l’Assemblée nationale française lors des législatives de juin 2022 :

Soumya Bourouaha

Née en Algérie de parents algériens, Soumya Bourouaha a fait sa carrière dans les secteurs de l’éducation et de la culture en France avant de s’impliquer dans la vie politique locale. Maire adjointe durant 12 ans à La Courneuve, cette Franco-Algérienne est devenue députée en 2022 sous les couleurs du Parti communiste.

Fadila Khattabi

Née dans la ville de Montpellier de parents immigrés venus d'Algérie, Fadila Khattabi, qui était ancienne militante du Parti socialiste a rejoint LREM d’Emmanuel Macron, grâce auquel elle avait réussi à devenir députée en 2017. Cette Franco-Algérienne qui présidait la commission des Affaires sociales à l’Assemblée nationale et occupait également le poste de présidente du groupe d'amitié France-Algérie a réussi à se faire réélire pour un deuxième mandat au Parlement lors des dernières législatives.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Belkhir Belhaddad

Né en Algérie en 1969, Belkhir Belhaddad s'est installé en France avec ses parents à l’âge de sept ans. Devenu homme d’affaires, Belkhir Belhaddad qui était militant du Parti socialiste a rejoint, en 2016, le parti d’Emmanuel Macron « LREM » avec lequel il a réussi à accéder au parlement en 2017. Il a réussi à briguer un deuxième mandat de député lors des législatives de cette année, toujours sous la bannière du parti de la majorité présidentielle.

Karim Ben Cheikh

Né en Tunisie de père tunisien et de mère française, Karim Ben Cheikh a réussi à décrocher un mandat de député à l’Assemblée nationale française sous les couleurs de la nouvelle gauche (Nupes). L’unique Franco-Tunisien au parlement français est élu dans la 9e circonscription des Français résidants à l’étranger.

Amal Amélia Lakrafi

Née à Casablanca au Maroc, Amal Amélia Lakrafi a réussi à s’offrir son deuxième mandat de député à l’Assemblée nationale sous les couleurs du parti d’Emmanuel Macron, après celui de 2017. Candidate de la 1re circonscription des Français établis en Afrique et au Moyen-Orient, cette Franco-Marocaine occupait lors da précédente législature le poste du groupe d'amitié France-Émirats arabes unis.

Mohamed Laqhila

Âgé de 62 ans, Mohamed Laqhila, né dans la ville marocaine d'Oulmès, est réélu sous la coalition du président français « Ensemble », comme député après son premier mandat en 2017. Le franco-marocain est connu pour son soutien à la politique d'Emmanuel Macron, notamment sur la question de préservation des principes de la République.

À lire aussi :  Voici le nouvel ambassadeur de l'Algérie en France

Farida Amrani

Née en 1976 au Maroc, Farida Amrani, qui avait échoué lors des législatives de 2016 comme candidate du Parti communiste, a réussi a devenir député en 2022 sous la bannière de « La Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes). Cette Franco-Marocaine est surtout connue pour ses activités syndicales en France.

Sarah El Haïry

Elle est née en France en 1989 et grandie au Maroc avant de rejoindre à nouveau la France pour poursuivre ses études universitaires. Sarah El Haïry, qui était déjà élue députée en 2017 a réussi à garder son siège à l’Assemblée nationale lors des législatives de cette année sous les couleurs du Mouvement démocrate, qui fait partie de la coalition « Ensemble » dirigée par Emmanuel Macron.

Naïma Moutchou

Née en France de parents marocains, l’avocate Naïma Moutchou est réélue comme député à l’Assemblée nationale française pour la deuxième fois de suite après son premier mandat de 2017. Réélue comme candidate de la majorité présidentielle, Naïma Moutchou est connue pour son militantisme contre le racisme. Elle s’est d’ailleurs engagée en tant qu'avocate à la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra).