Un dirigeant d'entreprise algérien figure dans le top 5 des meilleurs PDG du Moyen-Orient en 2022, selon le classement de la revue spécialisée « Forbes Middle East » publié le mardi 5 juillet. Il s'agit du président-directeur général du groupe pétrolier Sonatrach, Toufik Hakkar. Le prestigieux magasine semble toutefois ignorer que l'Algérie n'est géographiquement pas localisée au Moyen-Orient.

Ce n'est pas la première fois que ce responsable se voit distingué par ce magazine. Toufik Hakkar a en effet occupé la cinquième place au classement Forbes des meilleurs patrons du Moyen-Orient de l'année 2021. La revue n'a pas tari d'éloges pour le dirigeant algérien, affirmant qu'il a eu un impact important sur le groupe Sonatrach, qui a réalisé de belles prouesses sous sa direction[1]Sonatrach fait une importante découverte de gaz.

Forbes avait mentionné que l'entreprise pétrolière algérienne a réalisé un chiffre d'affaires de 35 milliards de dollars et un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars en 2019. Sonatrach ne s'est pas arrêté là. Bien au contraire. Sous la houlette du même directeur, le groupe a gagné du terrain en réussissant plusieurs projets en en enregistrant de nets bénéfices.

« La compagnie pétrolière publique algérienne, Sonatrach, a produit 185,2 millions de tonnes d'équivalent pétrole en 2021, contre 175,9 millions de tonnes d'équivalent pétrole en 2020, soit une augmentation de 5 %. Sa production de gaz naturel liquéfié a également augmenté de 14 % en 2021, atteignant 26,3 millions de mètres cubes. La société développe actuellement trois grands projets pétrochimiques », peut-on lire sur la revue en ligne[2]Top 100 CEOs In The Middle East 2022, Forbes Middle East.

Cela a valu une autre distinction à Toufik Hakkar, qui a été propulsé au poste en septembre 2020. Le chef d'entreprise figure toujours dans le top 5 des meilleurs responsables d'entreprises dans le classement Forbes concernant le Moyen-Orient. Mieux, le patron de Sonatrach a gagné même une place par rapport à 2021 et se classe à la 4e place cette année, parmi 100 patrons d'entreprises économiques, représentant 26 nationalités.