Les syndicats des aéroports de Paris, Orly et Roissy-Charles de Gaulle maintiennent leur grève programmée, selon leur préavis, pour le vendredi 8, le samedi 9 et le dimanche 10 juillet. Des dizaines de vols vers les aéroports algériens risquent de connaître des perturbations, voire des annulations, surtout qu'ils coïncident avec la fête de l'Aïd el-Kebir.

Selon Fabrice Michaud, secrétaire général de la CGT Transports, qui a répondu aux questions du quotidien Le Parisien, le préavis de grève est maintenu après l'échec des négociations menées avec la direction du groupe Aéroports de Paris (ADP). Les syndicats réclament une augmentation générale de 6 % sur les salaires, mais la direction a rejeté cette revendication et a même agi unilatéralement en accordant, à compter du 1er juillet, une augmentation générale de 1,5 % et une « augmentation supplémentaire » pouvant atteindre 5 % pour les plus bas salaires.

Le syndicaliste laisse la porte ouverte à la négociation pour remettre en cause le préavis de grève, mais il affirme que tout dépendra de la direction. Et si la crise n'est pas dénouée ces jours-ci, le débrayage sera maintenu, au grand dam des voyageurs qui ont réservé pour ces trois dates importantes. Et leur importance réside dans le fait qu'il s'agisse du premier grand weekend de départs en vacances.

Aéroports de Paris : Annulations ou retards ?

Et quand on parle à Paris de vacances au début du mois de juillet, on parle nécessairement de dizaines de milliers d'Algériens installés dans la région parisienne qui ont réservé des vols pour leurs vacances en Algérie. Des dizaines de vols (environ 70) vers l'Algérie sont programmés pour les trois journées choisies pour la grève des travailleurs des aéroports d'Orly et de Roissy, et ils risquent réellement de connaître des perturbations en raison de l'action des syndicats.

Mais les perturbations peuvent être de différentes formes. Les ressortissants algériens qui ont programmé de passer les jours de l'Aïd el-Kebir au pays risquent de voir leurs vols annulés par les compagnies aériennes touchées par la grève du weekend prochain. Ils espèrent, de ce fait, que les perturbations se limiteront à des retards dans les vols vers les différents aéroports algériens. D'autant plus que les vols ont connu les mêmes perturbations le weekend dernier, en raison de la même grève.