L'Algérie et le Maroc figurent au bas du classement mondial concernant l'égalité entre les hommes et les femmes, selon le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF) publié le 13 juillet 2022. Ce rapport, qui examine la parité entre les deux sexes dans les domaines de l'économie, de la politique, de l'éducation et de la santé, classe l'Algérie à la 140e place et le Maroc à la 136e place parmi 146 pays.

L'égalité homme-femme est loin d'être une norme, particulièrement en Algérie et au Maroc. En effet, le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF), publié le mercredi 13 juillet 2022[1][PDF] Global Gender Gap Report 2022, World Economic Forum, fait un constat alarmant sur les inégalités constatées dans le monde entre les hommes et les femmes. « À ce rythme, il faudra encore 132 ans pour atteindre l'égalité entre les femmes et les hommes », indique-t-il en effet.

Le rapport se base sur 4 indicateurs principaux, à savoir les niveaux de participation et d'accès à un emploi hautement qualifié[2]Égalité des sexes en Algérie : présentes dans l'administration, les femmes sont exclues des hautes fonctions, le niveau d'instruction (l'accès à l'enseignement de base et supérieur), l'autonomisation politique (la représentation dans les instances décisionnelles), et la santé (ainsi que l'espérance de vie).

Égalité femmes-hommes : L'Algérie à la 140e et le Maroc à la 136e place sur 146 pays

Si les inégalités entre les hommes et les femmes sont importantes dans les pays développés, la situation semble désespérée dans le reste du monde, particulièrement en Afrique et en Asie. L'Algérie, dont les autorités se targuent pourtant d'avoir mis en place des lois favorisant l'émancipation des femmes à tous les niveaux de vie, figure malheureusement au bas de l'échelle du classement mondial sur l'égalité des sexes.

L'Algérie figure en effet à la 140e place parmi 146 pays dans le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF) de cette année 2022. L'Algérie devance seulement 6 ; le Mali (141e place, le Tchad (142e), l'Iran (143e), la RD Congo (144e), le Pakistan (145e) et l'Afghanistan (146e). Le Maroc voisin n'est pas mieux loti, puisqu'il se classe cette année à la 136e place. Certes, le Maroc gagne 8 places par rapport au classement de 2021, où il figurait à la 144e place, mais ce pays reste toujours parmi les moins cotés dans le monde en matière d'égalité homme-femme.

Comme en 2021, l'Islande est le pays plus égalitaire entre les sexes, devant la Finlande et la Norvège. Seuls 4 pays en dehors de l'Europe figurent dans le top 10 : la Nouvelle-Zélande (4e), le Rwanda (6e), le Nicaragua (7e) et la Namibie (8e) ; dont deux sont africains, faut-il le souligner. La Suède (5e),  l'Irlande (9e) et l'Allemagne (10e) complètent le Top 10. La France, quant à elle, se positionne à la 16e place. Il est aussi à noter que la Tunisie est mieux placée que l'Algérie et le Maroc, puisqu'elle se retrouve à la 120e place, selon le même classement.