Le Premier ministre italien Mario Draghi sera ce lundi à Alger pour une visite qui sera ponctuée par la tenue du 4e sommet intergouvernemental italo-algérien. Mario Draghi sera d'ailleurs accompagné d'une forte délégation constituée de plusieurs ministres.

L'Algérie et l'Italie ont toujours entretenu d'excellentes relations sur les plans diplomatique et économique. Il y a lieu de signaler à titre illustratif que l’Italie est le troisième partenaire commercial de l’Algérie ; son premier client et son 6e fournisseur.

Force aussi est de constater que les rapports entre les deux pays ont enregistré encore des rapprochements privilégiés ces derniers temps, avec la crise diplomatique qui ponctue les relations entre l'Algérie et l'Espagne. En témoignent les différentes visites échangées par les hauts responsables des deux pays au cours de ces derniers mois. Le chef d’État italien Sergio Mattarella avait effectué une visite à Alger en novembre 2021 et son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, s'est rendu en Italie en mai dernier.

Le Premier ministre sera accompagné par une forte délégation

Lundi 18 juillet, le Premier ministre italien effectuera sa deuxième visite en Algérie après celle qu'il a faite en avril dernier. Selon l’agence de presse italienne ANSA, qui a annoncé cette visite ce dimanche, Mario Draghi sera accompagné d'une forte délégation ministérielle constituée notamment du ministre des Affaires étrangères, de celui l’Intérieur, du ministre de la Justice, du ministre de la Transition écologique, du ministre des Infrastructures et de la Mobilité durables et du ministre de l’Égalité des chances et de la Famille.

Au menu de cette virée, qui devrait durer une seule journée, figure le 4e sommet intergouvernemental italo-algérien et le forum économique, souligne la même source. Ce forum, qui se tiendra au niveau du Centre international des Conférences (CIC), verra la participation des opérateurs économiques des deux pays, a souligné le journal El Watan[1]Un forum économique sera au menu de cette visite : Mario Draghi demain à Alger, El Watan.

En outre, d'après l'agence de presse italienne, le Premier ministre italien va rencontrer le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune pour s’entretenir sur la coopération bilatérale et notamment le domaine énergétique.

Tout pour arracher une augmentation du volume du gaz importé d'Algérie

L'hôte d'Alger aura également au programme « une série de rendez-vous officiels, dont la conférence de presse conjointe entre le Premier ministre italien et le président Abdelmadjid Tebboune », ajoute la même source.

Dans cette conjoncture marquée par la crise énergétique qui menace l'Europe depuis le début de l'invasion russe en Ukraine[2]Voici pourquoi le conflit ukrainien est une aubaine pour l'Algérie, le gaz algérien sera au centre des discussions entre les responsables des deux pays. La délégation italienne tentera ainsi d'arracher de l'Algérie une autre augmentation du volume des exportations de gaz. Une première hausse de 4 milliards de mètres cubes supplémentaires a été déjà conclue[3]L'Italie aurait obtenu une hausse significative des exportations de gaz algérien. Cette quantité sera livrée par Sonatrach à ENI et à ses partenaires italiens à partir de la semaine prochaine.