Après Londres-Heathrow c'est au tour d'un autre aéroport européen de prévoir une réduction de son plan de vol durant la saison estivale. Il s'agit de l'aéroport de Frankfurt, qui est desservi par différentes compagnies au départ et à destination de l'Algérie.  

Le trafic aérien est sérieusement perturbé un peu partout dans le monde. Des grèves touchant les compagnies et les aéroports sont devenues monnaie courante depuis plusieurs semaines déjà. En outre les structures aéroportuaires font face à un manque drastique de personnel. Plusieurs aéroports sont touchés par cette situation, qu'ils n'ont jamais connue auparavant.

La plupart d'entre eux travaillent ainsi avec des effectifs réduits et cela n'a pas été sans conséquence sur le mouvement des voyageurs et les voyages qui ont été sérieusement perturbés. Certains aéroports ont dû d'ailleurs opter pour la réduction de leur plan de vol. C'est le cas à l'aéroport de Londres-Heathrow, qui a plafonné ses capacités quotidiennes à 100 000 passagers. Cet aéroport a appelé les compagnies aériennes le desservant à revoir le nombre de voyageurs transportés et à revoir leur nombre de vols.

Air Algérie : Vers une perturbation des vols depuis l'Allemagne ?

La compagnie aérienne algérienne Air Algérie a annoncé la semaine dernière des perturbations à prévoir à partir du 22 juillet prochain de et vers l'aéroport de Londres-Heathrow. Un autre aéroport desservi par Air Algérie, mais aussi par Tassili Airlines, n'écarte pas l'éventualité de réduire lui aussi ses capacités. Il s'agit de l'aéroport de Frankfurt, en Allemagne.

À lire aussi :  Le tourisme halal et les hôtels muslim-friendly : Un concept en expansion dans les pays européens

Le gestionnaire de cette structure, Fraport en l'occurrence, compte en effet « déposer en début de semaine prochaine une demande au ministère fédéral des Transports pour réduire les rotations horaires à l’aéroport de Francfort de 96 à 88 » mouvements d'avion. « L’objectif est de stabiliser davantage les opérations aériennes », explique une porte-parole à l'AFP, citée samedi 16 juillet par le site Air Journal.

Si cette demande est acceptée, l'aéroport compte solliciter les différentes compagnies le desservant pour réduire le nombre de leurs desserts à l'avenir. Autrement dit Air Algérie ainsi la compagnie allemande Lufthansa, qui dessert l'Algérie au départ de cet aéroport, pourront être appelées à revoir à la baisse le nombre de leurs vols. Il est à signaler que les deux transporteurs opèrent en moyenne 8 dessertes par semaine Alger-Frankfurt. En outre, il est à se demander si l'autre compagnie algérienne Tassili Airlines va lancer ses liaisons sur cette route, elle qui a été autorisée à desservir cette destination, mais qui n'a pas encore lancé ses vols.