Le marché noir des devises en Algérie est sorti de sa léthargie ces derniers jours. Depuis la mi-juillet, le marché connaît une nette flambée du dollar américain, alors que la monnaie unique européenne a entamé une tendance baissière. Cette tendance se confirme de jour en jour et alimente le débat sur l'avenir de cette monnaie. En effet, les Algériens se demandent si l'euro va continuer à baisser sur le marché noir.

Pour répondre à cette question, il faut d'abord souligner que le marché noir des devises répond à un phénomène chaotique, donc il est difficilement prévisible. Cependant, le marché noir des devises en Algérie est impacté par la loi de l'offre et de la demande. Ainsi, l'arrivée massive des immigrés pour la saison estivale a boosté l'offre qui devient plus conséquente.

D'un autre côté, la demande a reculé en raison déjà des restrictions sur les visas. Les Algériens voyagent moins en Europe donc, ils achètent moins de devises. Il faut ajouter à cela les mesures prises par Algérie Ferries concernant les bagages des Algériens qui arrivent d'Espagne. Ils sont nombreux les commerçants qui s'approvisionnent dans ce pays (les commerçants du cabas qui alimentent le marché noir). Ces commerçants sont demandeurs de l'euro sur le marché noir, les mesures d'Algérie Ferries coupent ainsi ce circuit et fait reculer la demande.

Marché noir : L'euro va t-il continuer à baisser ?

Les données actuelles du marché noir des devises vont dans le sens du recul de l'euro, du moins pendant cet été. La monnaie unique européenne, qui subit des revers sur le marché officiel, continuera donc de reculer sur le marché noir. Pendant cet été, les immigrés vont continuer à arriver en Algérie. Ils alimenteront le marché par de grandes quantités de devises.

D'un autre côté, la demande recule de plus en plus en raison du manque d'investissement en Algérie et aussi du recul des possibilités de voyager, notamment en Europe. Cependant, comme le marché ne répond pas toujours à des considérations rationnelles, il n'est pas exclu que ceux qui gèrent ce marché résistent à la tendance, en mettant moins de devises sur le marché.