Depuis la reprise des traversées maritimes entre l'Algérie et la France, les critiques des passagers envers les compagnies de transport algériennes sont devenues monnaie courante. La compagnie algérienne fait souvent l'objet d'acerbes critiques de la part de ses clients. Cependant, ces derniers temps, il semble que certaines choses ont changé. C'est ce qui ressort du témoignage d'un voyageur qui a pris le navire Badji Mokhtar III en compagnie de sa famille.

En effet, Zyad O. est rentré en Algérie après trois ans passés en France. Il est revenu avec sa famille composée de 5 membres. Ils ont pris le bateau avec leur voiture. Le prix de la traversée était excessif. La famille a déboursé pas moins de 500 euros par personne. Cependant, Zyad avoue avoir passé une traversée agréable. Il témoigne que le matin les choses se sont bien passées.

Pour l'embarquement « il a commencé dès 5 heures du matin. Cet embarquement très tôt a permis de diminuer l’encombrement au port jusqu’à la porte du bateau. Nous sommes entrés dans le port à 5 heures et nous avons accédé au bateau trois heures plus tard », témoigne le jeune passager. Ce dernier ajoute que « le bateau était très propre et puis c'était assez facile de se repérer dedans ». Quant à la nourriture servie, « elle était bien ». Zyad fait aussi remarquer que les passagers qui ont pris des cabines avaient à leur disposition une douche et des toilettes.

À lire aussi :  Remboursement des billets d'avion : Que dit la loi française ?

Par ailleurs, le jeune passager d'Algérie Ferries a tenu à signaler que l’organisation a été « défectueuse à l’entrée comme à la sortie du bateau ». Il fait remarquer que l'ouverture simultanée de plusieurs lignes à l’extérieur du navire alors qu’il n'y a qu'une seule et unique voie pour y accéder, a produit des couacs ».

Le service restauration décrié

D'un autre côté, le passager indique que le « service de restauration est saturé entre le 1er et le second service, car lorsque vous disposez d’une cabine, le repas est compris dedans ». Ainsi, « une longue chaîne s’est formée devant la porte du restaurant, certaines familles ont dû attendre plus de trois heures pour être servies ». Zyad témoigne que « certains parents, agacés que leurs enfants ne puissent pas manger, se sont mis à protester en tapant sur la porte et ont même fini par casser une porte donnant accès à la salle de restauration ». Cela a ajouté de l'anarchie à l'organisation déjà désastreuse.

En ce qui concerne la communication, le client d'Algérie Ferries affirme que « les passagers n’ont reçu aucune information. Se retrouvant dans le flou, ils se sont laissés guider par d'autres passagers ». « Quant à la propreté des sanitaires réservés aux voyageurs sans cabines, cela laisse à désirer. Elles sont dans un état déplorable ; cuvettes bouchées, sol inondé », a conclu Zyad.