Après 2 années de gel en raison de la crise sanitaire qui a secoué le monde, le tourisme mondial connait une nette croissance en 2022. Cette tendance est valable pour la France. En effet, trois Français sur quatre prévoient de prendre des vacances. Le taux le plus élevé de ces quinze dernières années, selon le 21e baromètre annuel des vacances établi par Ipsos pour Europ Assistance. Ce baromètre révèle également qu’après avoir été ignorées, les destinations marocaine et tunisienne sont de retour parmi les pays préférés des Français. 

Pour ces Français, qui ont décidé de prendre des vacances, le tourisme local est le plus iiiiiiiuattirant. Ainsi, la France reste, pour 56 % des vacanciers, la destination favorite. Cependant, ils sont nombreux à partir à l'étranger. Ces touristes préfèrent en premier lieu les pays méditerranéens tels que l'Italie, la Grèce, le Portugal, et l'Espagne et à un degré moindre les pays de l'autre rive ; la Tunisie et le Maroc.

Ainsi, la Grèce arrive en première place des destinations préférées des Français. Ce pays a atteint +68 % de fréquentation par rapport à 2019, dans le baromètre de la profession. La Grèce  pourrait voir débarquer entre 8 et 10 millions de touristes en 2022, dont 700 000, à 1 million de Français. La deuxième destination préférée des Français est l'Espagne. Le royaume connait une très forte hausse de fréquentation avec +80 % de chiffre d’affaires en juin par rapport à 2019. L'Italie, de son côté, a aussi la cote chez les Français, elle arrive en troisième position.

La Tunisie et le Maroc reviennent à la mode

Par ailleurs, l'Afrique du Nord revient à « la mode ». La Tunisie offre une alternative pour les petites bourses françaises. « Dans un contexte d’inflation et de hausse des prix du voyage, les Français se tournent aussi vers la Tunisie, qui offre le meilleur rapport qualité-prix, notamment pour les séjours tout compris », témoigne le PDG de Promovacances-Fram, Alain de Mendonça. Le Maroc est également demandé par les Français. Ce royaume attire  par le lancement de l'opération Marhaba  pour attirer les Marocains d’Europe.

Dans les flops des destinations des Français, on retrouve les pays d'Asie en raison des conditions d’accès qui restent très restrictives. Quant aux États-Unis, la destination est carrément boudée. Le dollar a connu, il faut dire, une augmentation de plus de 15 % par rapport à l'euro.