La Grande mosquée de Paris, en France, a décidé de s’investir dans la création intellectuelle en instituant un prix destiné à la promotion des œuvres littéraires traitant de l’islam. En effet, cette institution religieuse a annoncé sur son site la création du «Prix littéraire de la Grande mosquée de Paris». Deux catégories seront récompensées : les essais et les romans.

C’est une première pour la Grande mosquée de Paris. Cette institution représentative d’une partie importante des musulmans de France et qui s'est souvent investie dans des actions de solidarité, a décidé de s’ouvrir sur le monde de la création intellectuelle en lançant son Prix littéraire. « Ce prix ambitionne de récompenser les auteurs dont les ouvrages abordent l’islam à travers ses aspects les plus divers, religieux, culturels, historiques ou philosophiques », indique la Grande mosquée de Paris dans un communiqué publié cette semaine sur son compte Twitter.

Le « Prix littéraire de la Grande Mosquée de Paris »  sera décerné dans deux catégories (les essais et les romans), par un jury composé de « personnalités éminentes du monde des arts, des lettres et de la société civile », ajoute le communiqué. La dotation de ce prix est de 1 000 euros pour chaque catégorie et le prix sera décerné, pour la première fois, début décembre 2022, précise le communiqué.

À lire aussi :  Royaume-Uni : Facilitation de l'expulsion des délinquants étrangers

 

Voici le règlement du «Prix Littéraire de la Grande Mosquée de Paris »

Selon l’article 1 du règlement,  le « Prix Littéraire de la Grande Mosquée de Paris » récompense l’auteur d’un ouvrage dans les deux catégories (roman et essai) écrit en langue française et d’un ouvrage traduit en français publié par un éditeur entre le 1 er septembre de l’année précédente et le 31 août de l’année en cours.

La Grande mosquée de Paris précise que les ouvrages qui auront à concourir à ce prix littéraire seront « soumis par leurs éditeurs » tout en précisant que « les ouvrages sélectionnés dans le cadre d’autres prix sont acceptés ». Les livres (romans ou essais) publiés entre les dates précisées ci-dessus, devront parvenir en deux exemplaires au plus tard le 15 septembre de l’année en cours à l’adresse suivante :

Cabinet du Recteur

De la Grande Mosquée de Paris

Place du Puits de l’Ermite

75005 Paris

« Les ouvrages envoyés ne seront pas restitués », précise encore le communiqué de la Grande mosquée de Paris.