Malgré les difficultés qu'elle vit ces derniers temps, la compagnie aérienne nationale Air Algérie a des ambitions. La crise sanitaire, qui a grandement pénalisé la compagnie aérienne algérienne et les mésaventures qu'elle rencontre cette saison estivale n'ont pas découragé les dirigeants de la compagnie, notamment son Président-directeur général, Yacine Benslimane, désigné depuis moins de deux mois à la tête d'Air Algérie.

Depuis sa nomination le à la mi-juin, Yacine Benslimane a eu à gérer deux crises majeures. Celle qui a privé Air Algérie de l'assistance au sol à l'aéroport londonien de Heathrow et celle qui a vu le déclenchement d'un incendie ayant ravagé son centre de catering à l'aéroport d'Alger. Mais visiblement, cela ne semble pas avoir démoralisé le jeune PDG qui n'a pas peur de montrer ses ambitions et d'opérer les changements censés réaliser les projets de la nouvelle direction.

Et parmi ces projets, Yacine Benslimane évoque celui de lancer 15 nouvelles lignes d'ici l'année 2025, soit d'ici trois années. 15 nouvelles lignes à ajouter aux 45 déjà disponibles sur différents continents. Cette déclaration, le PDG d'Air Algérie l'a faite mercredi 3 août, à l'occasion de l'inauguration de la ligne entre Alger et Doha, au Qatar, où l'avion Airbus 330 de la compagnie aérienne algérienne a eu droit au traditionnel water salute.

À lire aussi :  Aéroport de Paris-Charles de Gaulle : Gare aux emballeurs clandestins

À la même occasion, le patron d'Air Algérie n'a pas manqué de préciser que cette ligne entre les capitales d'Algérie et du Qatar serait très utile pour les opérateurs économiques et commerciaux des deux pays. Il a également évoqué la nouvelle ligne entre Alger et Caracas qui devrait être lancée dans les jours à venir, précisant que la compagnie aérienne algérienne attend la signature définitive des accords aériens pour enfin relier l'Algérie au Venezuela.