L'équipe U23 du Cameroun devait affronter la sélection de l'Algérie, dans le cadre de la 1re journée du tournoi de football des Jeux de la solidarité islamique qui ont lieu dans la région turque de Konya. Le match devait avoir lieu lundi 8 août, mais l'équipe algérienne était seule à se présenter sur la pelouse du stade qui devait accueillir l'empoignade.

La 5e édition des Jeux de la solidarité islamique qu'abrite la Turquie jusqu'au 19 août a programmé un tournoi de football dans lequel 8 équipes nationales sont impliquées. Dans le groupe A où se trouve l'équipe algérienne des U23, dirigée par Noureddine Aït Ali, se trouvent aussi le pays organisateur, la Turquie, le Sénégal et le Cameroun. De son côté, le groupe B compte l'Arabie saoudite, le Maroc, l'Iran et l'Azerbaïdjan.

À l'occasion de la première journée de ce tournoi, les protégés de Noureddine Aït Ali devaient croiser le fer avec les Lions indomptables du Cameroun, mais une fois sur le terrain, les Fennecs des U23 se sont retrouvés seuls avec les trois arbitres de la rencontre. Quinze minutes plus tard et conformément à la réglementation, les Algériens ont été déclarés vainqueurs par tapis vert, avec le score de 3 buts à 0.

L'équipe U23 algérienne qui devait affronter la sélection camerounaise

L'équipe U23 algérienne qui devait affronter la sélection camerounaise

Contrairement à certains commentaires d'Algériens qui croyaient que les Camerounais ne voulaient pas affronter l'équipe d'Algérie, comme une suite de la double empoignade de mars 2022 à l'occasion des éliminatoires de la Coupe du monde, il n'y a rien d'officiel dans l'absence du Cameroun à Konya. D'ailleurs, ce n'est pas seulement les footballeurs qui étaient absents en Turquie. Les athlètes des autres disciplines sont aussi restés coincés à Yaoundé. Même les médias camerounais n'ont pas commenté cette absence.

À lire aussi :  Mondial 2022 : Rabah Saâdane revient sur l'élimination de l’Algérie

Le Cameroun risque de rater toute la 5e édition des Jeux de la solidarité islamique

Il y a cependant un site : Gazeti 237[1]Jeux islamiques 2022: Les Lions U23 et Cie encore bloqués à Yaoundé à cause de la centralisation au CNOSC, Gazeti 237, qui a tenté une réponse, à travers une source du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC) qui a remis en cause les capacités d'organisation des dirigeants en charge du sport au Cameroun. « En réalité, ils n'ont pas le courage de vous dire que c'est la super centralisation des décisions au CNOSC qui est à l'origine de ce départ retardé. Avec des responsables de l'organisation qui sont en même temps impliqués dans les Jeux islamiques et les Jeux du Commonwealth qui se déroulent en ce moment en Angleterre. Ils veulent tout contrôler, ce qui ne permet pas une fluidité dans l'organisation. Cette gestion est aussi l'une des causes de nos échecs sur le plan sportif », a indiqué cette source au site Gazeti 237.

Les Camerounais n'ont pas encore communiqué officiellement pour clarifier leur situation. Vont-ils envoyer leurs athlètes en Turquie, même avec un peu de retard ? Rien n'est moins sûr, d'autant plus que certains commentateurs du pays pensent aussi au côté financier du séjour, surtout que ces Jeux comptent plusieurs disciplines sportives. À l'exemple des 147 athlètes de l'Algérie qui ont fait le déplacement vers la ville de Konya. L'Algérie est présente à ces Jeux dans 12 disciplines, en l'occurrence l'athlétisme (18 athlètes), le kick-boxing (19), le karaté (16), le judo (13), les sports de boules (15), la rafle (6), le football (23), la lutte (10), le cyclisme (13), l'haltérophilie (7), la natation (1) et le handisport (16).

À lire aussi :  Belmadi, Mahrez, Slimani... : Quand l'arrogance devient la norme

References