La commission de discipline de l’Union des associations arabes de football (UAFA) a décidé une série de sanctions à l’encontre des deux équipes, les sélections d'Algérie et du Maroc, suite aux évènements de la finale de la Coupe arabe U17. Et la partie algérienne est celle qui en payera le plus.

En effet, la Fédération algérienne de football (FAF) est sommée de payer 120.000 dollars, et ce, pour le fait que des supporters algériens ont pénétré l’aire de jeu. L’équipe nationale algérienne, elle, va devoir s’acquitter d’une amende de 25.000 dollars pour le fait que ses joueurs ont pris part à la bagarre. Le joueur algérien Abdelhak Ben Idir est suspendu pour s’être attaqué au gardien de buts marocain. La partie marocaine, elle, s’en est sortie à moindre frais. La seule sanction prononcée par l’UAFA est la suivante : l’équipe marocaine est sommée de s’acquitter d’une amende de 25.000 dollars pour le fait que ses joueurs ont pris part à la bagarre.

La commission de discipline de l'Union arabe de football, assurant qu’elle ne tolérera aucun dépassement dans la compétition qu’elle organise, a rappelé, dans son communiqué, que les parties concernées peuvent introduire des recours, comme dans toutes les décisions de sanction.

Rappelons que jeudi 8 septembre, les Fennecs ont remporté la Coupe arabe U17 à domicile face aux Marocains (1-1, 4-2 tab), au terme d’une finale qui a dégénéré avec une bagarre générale survenue au coup de sifflet final. Selon les images transmises par toutes les chaînes de télévision, des violences inouïes ont éclaté sur la pelouse, provoquant consternation et indignation. De l’avis général, la bagarre a éclaté entre le gardien de buts marocain et un joueur algérien (Abdelhak Ben Idir, selon toute vraisemblance). S’ensuivit alors une grande pagaille sur le terrain entre les deux équipes.