Une athlète algérienne a été sacrée championne du monde de karaté. Il s'agit de Kamilia Hadj Saïd qui a remporté, en effet, le tournoi qui s'est déroulé récemment en République tchèque. L'Algérienne confirme ainsi ses potentialités et ajoute du coup un trophée à son palmarès déjà garni. 

Originaire de la localité de Yakouren, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie, Kamilia Hadj Saïd est née le 30 novembre 1990. Elle a entamé sa carrière de karatéka dès son âge. Par amour certainement. La karatéka algérienne n'a pas mis beaucoup de temps pour s'imposer à l'échelle nationale mais aussi continentale et internationale.

Après avoir remporté plusieurs titres en Algérie et en Afrique, elle a été sacré championne du monde en 2010 dans la spécialité kata. Depuis, elle se distingue dans les différentes compétitions auxquelles elle prend part. Cet été, Kamilia Hadj Saïd a été appelé à représenter l'Algérie dans les championnats du monde qui se sont déroulés en République tchèque. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette dernière a été à la hauteur de sa réputation.

Pour arracher ce titre de championne du monde de karaté, Kamilia Hadj Saïd a battu une Azerbaïdjanaise et une Belge

Elle a en effet remporté le trophée dans la spécialité Shotokan au bout d'un parcours exceptionnel. Kamilia Hadj Saïd n'a pas fait dans le détail en disposant de ses adversaires mondialement connues. En demi-finale, elle a battu ainsi l'athlète azerbaïdjanaise, Mitlinova Emiliya. En finale, elle a croisé le fer avec la belge, Millet Marie devant laquelle, elle s'est également brillement imposée, remportant ainsi haut la main la compétition qui a été hautement disputée, selon les spécialistes de la discipline.

"Merci ma famille. Merci à tous mes entraîneurs qui m'ont fait confiance tout au long de mon parcours, depuis mon commencement jusqu'à ce jour", a écrit, vendredi 9 septembre, Kamilia Hadj Saïd dans une publication sur sa page Facebook. A 32 ans, elle compte conquérir d'autres titres à l'avenir. Il est à signaler que Kamilia Hadj Saïd n'est pas la seule karatéka originaire de la wilaya de Tizi-Ouzou qui fait parler d'elle. Célia Ouikene réalise également bien des merveille dans la discipline.