La compagnie aérienne nationale Air Algérie négocie actuellement l'augmentation du nombre de vols de et vers la France. C'est ce qu'a déclaré, ce mardi 13 septembre, l'ambassadeur de l'Algérie à Paris, Saïd Moussi, affirmant que ses services sont prêts à aider la compagnie aérienne algérienne dans sa démarche. 

Bonne nouvelle pour les ressortissants algériens établis sur la rive nord de la Méditerranée. Air Algérie pourrait augmenter à l'avenir le nombre de vols de et vers ce pays. La compagnie a entrepris les démarches nécessaires à cet effet et elle est entrée en négociations avec les services concernés dans l'Hexagone, selon l'ambassadeur de l'Algérie à Paris. "Air Algérie négocie l'augmentation des vols de et vers la France", a déclaré Saïd Moussi à la chaîne Ennahar TV.

Le diplomate algérien a souligné que ces négociations ne concernent pas seulement la compagnie aérienne algérienne. "Nous sommes là pour l'accompagner et lever les entraves et faciliter ainsi le déplacement de nos compatriotes établis dans les différentes régions de la France", a précisé le représentant diplomatique algérien. Notons qu'actuellement, la compagnie nationale opère plus de 260 liaisons par semaine entre les deux pays.

L'ambassadeur d'Algérie à Paris veut aider Air Algérie

Il y a lieu de signaler que dans un autre registre, Saïd Moussi qui a été nommé cette année au poste d'ambassadeur algérien à Paris en remplacement Mohamed Antar Daoud a rendu à l'occasion hommage à la communauté algérienne en France. Une communauté, a-t-il souligné, qui n'hésite pas à voler au secours de leur mère-patrie lorsque la situation l'impose. Il a cité, à titre illustratif, l'épisode des derniers incendies de forêt qui ont ravagé la région est du pays cet été.

Il est vrai que la diaspora algérienne s'est mobilisée comme un seul homme durant cette tragédie en initiant des opérations de solidarité avec la population locale. Ce fut d'ailleurs le cas lors de l'été 2021 et le drame qui a secoué différentes localités de la région de Kabylie, suite aux feux de forêt qui ont fait des dizaines de morts parmi les citoyens de la région.