Le trafic aérien risque d'être de nouveau perturbé en France. Une autre grève des contrôleurs aériens est annoncée, en effet, pour la fin du mois de septembre. Les vols entre l'Algérie et les différents aéroports français pourraient ainsi être impactés, comme ce fut le cas lors du dernier débrayage observé vendredi 16 septembre.  

Les contrôleurs aériens ne décolèrent pas en France. Après le mouvement de grève observé vendredi, lequel a fortement impacté le trafic aérien au niveau local et à l'international, le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien revient encore à la charge à travers un préavis de grève prévue entre le 28 et 30 septembre.

"En laissant deux semaines de préavis, le SNCTA continue de s’inscrire dans la recherche de solutions et se tient à la disposition des Pouvoirs publics", a indiqué le syndicat en question dans un communiqué. Aucune solution ne profile décidément à l'horizon pour les contestataires qui comptent donc revenir à la charge à travers une action de protestation.

Des perturbation du trafic aérien est à prévoir

Il est clair que ce mouvement ne sera pas sans conséquences sur le trafic aérien. Le secteur risque, en effet, de connaître la même situation qu'il a vécu durant la journée du vendredi. Une journée qui a été marquée par l'annulation de près de 50% des vols de et vers la France. Les vols entre l'Hexagone et l'Algérie ont connu des perturbations entre vendredi et samedi.

À lire aussi :  Algériens refoulés avec des visas pour la Turquie : Enfin la fin du calvaire

Les différentes compagnies desservant le pays ont été appelées à réduire à moitié le nombre de liaisons prévues ce jour là. Air Algérie et les différents transporteurs aériens desservant l'Algérie au départ des différents aéroports français n'ont pas été épargnés et ont dû aussi annuler de nombreuses liaisons. Une telle situation risque ainsi de se reproduire fin septembre si un terrain d'entente n'est pas trouvé d'ici là entre l'administration concernée et les protestataires qui semblent déterminés à aller jusqu'au bout de leur mouvement.