Fin du calvaire pour les nombreux Algériens avec visas voulant partir en Turquie mais qui ont été refoulés au niveau de l'aéroport. L'ambassade de ce pays en Algérie a annoncé, ce mercredi 21 septembre, le gel de la disposition qui a été la source du malheur de ces passagers.

"La date d’arrivée en Turquie indiquée par le demandeur lors du remplissage du formulaire de demande de visa est la date à laquelle la période de visa commence. À partir de cette date spécifiée (y compris cette date), le demandeur doit rentrer en Turquie dans un délai maximal de 180 jours (6 mois). Autrement, le visa du demandeur ne sera plus valide. Les dates de début et de fin de la période de visa sont spécifiées dans l’E-visa", indique la dite instruction.

Cette note est placardée dans les aéroports et plus précisément au niveau des comptoirs de la compagnie aérienne nationale, Air Algérie. C'est là d'ailleurs que les passagers concernés apprennent la mauvaise nouvelle ; celle de ne pouvoir prendre l'avion à destination d'Istanbul ou d'Ankara. Aucune autre explication ne leur a été fournie.

L'ambassade de la Turquie en Algérie s'exprime

Constitués en collectif, ces passagers ont saisi l'ambassade de Turquie en Algérie. Cette dernière a réagi officiellement, ce mercredi 21 septembre, en annonçant que cette disposition est gelée, et ce, depuis le 2 septembre dernier.

À lire aussi :  Algériens refoulés avec des visas pour la Turquie : Le flou persiste

"La directive obligeant les voyageurs qui désirent se rendre en Türkiye à effectuer leurs déplacements durant les 6 premiers mois de délivrance du visa, est suspendue depuis le 2 septembre 2022", a indiqué, en effet, la représentation diplomatique de la Turquie en Algérie. Plus explicitement, l'ambassade de ce pays à Alger ajoutera : "De ce fait, les voyageurs déjà en possession d’un visa, peuvent effectuer leurs voyages en Turquie".