L’Algérie sera la grande absente du Mondial 2022, prévu dans deux mois au Qatar. Alors que la majorité des supporters algériens n’arrivent toujours pas à digérer l’absence de leur sélection au prochain rendez-vous footballistique, l’ancien sélectionneur des Verts, Rabah Saâdane, est revenu dans un entretien accordé, ce jeudi 22 septembre, au site Aljazeera sur l’élimination des camarades de Riyad Mahrez du Mondial 2022.

L’élimination, fin mars, de la sélection algérienne du Mondial 2022 au Qatar contre le Cameroun, a fait couler beaucoup d’encre que ce soit en Algérie où ailleurs. A deux mois du coup d’envoi de ce grand rendez-vous footballistique, l’ancien sélectionneur national Rabah Saâdane s’est exprimé longuement sur cet événement à l’occasion d’un entretien accordé ce jeudi au site de la chaîne TV Al Jazeera.

Rabah Saâdane qui cumule un longue et riche parcours avec la sélection algérienne pour avoir été notamment l’artisan de la qualification de l’Algérie à deux Coupes du monde (1986 au Mexique et 2010 en Afrique du Sud), est une voix autorisée pour parler de la situation du football algérien en général et de celui de la sélection nationale en particulier. Contrairement à ceux qui ont lié l’élimination des Verts à des raisons extrasportives, notamment en évoquant l’arbitrage, Rabah Saâdane a une autre explication.

À lire aussi :  Belmadi, Mahrez, Slimani... : Quand l'arrogance devient la norme

L’élimination de l’Algérie du Mondial 2022 est une responsabilité collective

Pour l’ancien coach des Verts, l’élimination de la sélection nationale est purement d’ordre sportif. Rabah Saâdane est allé jusqu’à jeter la responsabilité de l’élimination du Mondial lors du match retour contre le Cameroun aux joueurs et aux membres du staff technique. "Ce qui s’est passé est une erreur collective. On ne doit incriminer aucune autre partie. Nous avions une bonne équipe qui avait gagné la manche aller mais elle s’est inclinée au retour à domicile. Donc on ne doit s’en prendre qu’à nous même", affirme Rabah Saâdane au site Al Jazeera.

Rabah Saâdane a rappelé que la sélection algérienne "avait commis la même erreur" lors des éliminatoires du Mondial 2018 sans avoir "appris la leçon". L’ex-sélectionneur des Verts a tenu aussi à préciser que "le mauvais parcours" réalisé lors de la CAN-2022 au Cameroun a "influé négativement" sur le moral des joueurs. "L’élimination du Mondial 2022 est un coup dur mais il faudra vite tourner la page, revoir nos plans et regarder vers l’avenir", ajoute-t-il.