La compagnie aérienne française Transavia a annoncé, ce 3 octobre 2022, l'inauguration de sa nouvelle ligne Paris-Béjaïa. La filiale low-cost du groupe Air France-KLM, qui dessert déjà plusieurs aéroports en Algérie, continue ainsi le développement de son programme automne/hiver 2022.

Ces vols, qui desservent l'aéroport de Béjaïa-Soummam-Abane Ramdane (DAAE), se feront au départ de l'aéroport de Paris-Orly (LFPO). Les équipages de la compagnie française ont célébré l'événement le samedi 1er octobre avec un traditionnel coupé de ruban. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction ce 3 octobre, Nicolas Hénin – directeur général adjoint commercial et marketing de Transavia France – affirme que sa compagnie ouvre cette desserte vers la ville côtière de Béjaïa en réponse à la demande de leur clientèle « désireuse de rejoindre famille et amis ».

Photo dans un avion de Transavia, avec les membres d'équipage tenant un drapeau de l'Algérie, un drapeau de la France et un drapeau vert avec la mention "Paris Orly - Béjaïa"

Inauguration de la ligne Paris Orly-Béjaïa par Transavia, le 1er octobre 2022. Source : Transavia

Vols Paris-Béjaïa avec Transavia : programme et prix

Transavia lance, parallèlement, une nouvelle ligne Paris-Louxor, en Égypte, et s'étend ainsi davantage sur deux marchés sur lesquels la compagnie « a à cœur de [se] développer ». « Louxor est sans doute la destination phare de notre réseau cet hiver. Les vacanciers ont désormais la possibilité de rejoindre la vallée du Nil et ses temples à travers une offre low-cost de qualité », affirme Nicolas Hénin.

Les liaisons avec la ville de Béjaïa, dans la Petite Kabylie, se feront à raison de 4 vols par semaine, jusqu'à fin octobre 2022, puis d'un vol par jour jusqu'à fin mars 2023. La compagnie aérienne fixe un prix de départ de 70 € TTC pour un aller simple. Transavia met d'ores et déjà en vente ces billets sur son site web transavia.com.

Rappelons que le 14 septembre dernier, Transavia avait inauguré une autre desserte vers l'Algérie : celle reliant l'aéroport de Paris-Orly à celui de Sétif[1]France-Algérie : Transavia inaugure une nouvelle ligne, dans le nord-ouest de l'Algérie. Ces nouvelles lignes s'ajoutent aux augmentations du nombre de vols de et vers l'Algérie qu'annoncent régulièrement les pouvoirs publics – en attendant une ouverture réelle des frontières du pays – et réjouissent surtout la diaspora algérienne – qui se voit offrir plus d'options pour rentrer au bled et des tarifs moins effarants[2]Prix des billets et difficultés de voyage vers l'Algérie : un député saisit le Premier ministre. Les Algériens en France peuvent désormais rentrer directement dans leur région, au lieu de devoir passer par les aéroports d'Alger et d'Oran.