Le député de l'Émigration Adbelouahab Yagoubi a saisi, en fin de semaine, le Premier ministre au sujet de la cherté des billets et des conditions de voyage des Algériens de la diaspora. Il a notamment réclamé les résultats de l'enquête annoncée en novembre 2021 sur les tarifs pratiqués par Air Algérie.

Le problème de réservations et des prix des billets demeure entier, malgré les incessants appels de détresse de la diaspora algérienne et les maintes requêtes de ses représentants.

Le député de l'Émigration Abdelouahab Yagoubi est revenu à la charge à fin de la semaine dernière pour soulever le sujet et réclamer des solutions en saisissant le Premier ministre sur la question à travers un courrier, qu'il a ensuite publié le jeudi 30 juin sur sa page Facebook[1]Publication du 30 juin, par Abdelouahab Yagoubi, Facebook.

Prix des billets : Les résultats de la commission ministérielle réclamés

Tout en rappelant les difficultés auxquelles font face les ressortissants algériens pour réserver une place pour rentrer au pays, Abdelouahab Yagoubi a demandé les résultats de l'enquête annoncée le mois de novembre dernier par le chef de l'exécutif lui-même concernant les Prix des billets chez Air Algérie[2]Cherté des billets d'avion : Le Premier ministre ordonne une enquête.

« 7 mois après l'annonce de la mise en place de cette commission ministérielle, n'est-il pas temps de connaître les résultats de ses travaux ? Et quelles sont les véritables raisons qui ont conduit à la hausse abusée des prix ? Et de commencer à se pencher sur la situation et lever l'injustice subie par nos concitoyens ? D'autant plus que nous nous approchons des vacances d'été et la célébration de l'Aïd Al-Adha[3]La date officielle de l'Aïd al-Adha 2022 », a écrit le député.

À lire aussi :  Algeria Airlines : Air Algérie a-t-elle besoin de changer de nom ?

Le député demande une ouverture totale des frontières

Et d'ajouter : « Notre communauté reste encore désorientée par la rareté des billets et la flambée des prix ». Pour le parlementaire, ces contraintes « ne peuvent être surmontées que par l'intensification effective du nombre de vols, l'arrêt de leur restriction administrative et l'ouverture totale des frontières ».