La rencontre amicale Algérie-Suède, prévue pour le 19 novembre de l’année en cours, commence à prendre une mauvaise tournure. Programmée d’abord du côté de Marseille, elle a été délocalisée vers le Havre. Mais là aussi les Algériens – ou les Suédois – ne semblent pas être les bienvenus, ce qui serait le cas pour tout le territoire français.  

C’est du moins ce qu'a laissé entendre le journaliste de Canal Algérie Said Fellak, qui a annoncé clairement que l’Amical Algérie-Suède ne se déroulera pas à l’Hexagone. Et la raison avancée par le journaliste est pour le moins surprenante : les autorités françaises auraient tout simplement refusé d'accueillir la rencontre. « En dépit des assurances des organisateurs de la rencontre Algérie-Suède, celle-ci n’aura pas lieu en France, car les autorités de ce pays n’en ont pas donné le feu vert », a, en effet, écrit le journaliste dans un tweet. Il a d'ailleurs affirmé que la rencontre aura lieu « finalement à Stockholm, la capitale de la Suède ». La même information aurait été également confirmée par le journal El Mouhtarif.

Match Algérie-Suède à Stockholm : quelle saveur ?

Tant attendue, notamment par les supporters de l’équipe d'Algérie vivant en France, cette rencontre a, depuis son annonce, fait beaucoup parler d’elle. Après avoir été programmée à Marseille, la ville française qui compte le plus d’Algériens, elle a été délocalisée vers le Havre, ce qui était en soi une grande déception pour les Fennecs et leurs fans. Ce changement constitue, ça va de soi, une autre déception, et pas des moindres. En effet, jouer en Suède le match en question ne sera pour les Algériens qu’une simple rencontre de préparation, sans l’enthousiasme qui accompagne souvent les rencontres des Fennecs… ou presque. Aussi, la Coupe du Monde qui se jouera au Qatar ne manquera pas de mettre de l’ombre à la rencontre. Il est, de ce fait, clair que l’Algérie-Suède n’aura pas la saveur qu’ont toujours eue les rencontres des verts avec des équipes européennes.

Il est aussi clair qu'il y a des parties qui ne veulent pas que le match se joue sur le territoire français. En effet, de par le passé, des personnalités politiques ont clairement dénoncé les défilés que les Algériens organisent suite aux victoires de leur équipe, défilés qui sont accompagnés par des « tapages » et parfois même quelques violences. Pour l'instant, rien n'a filtré sur les parties qui sont derrière cette annulation, mais tout porte à croire qu'elles sont assez influentes.