Un autre sportif algérien a quitté l'Algérie dans les embarcations de harraga. L'ex-international Karim Baïteche a, en effet, traversé la Méditerranée comme harraga et a rejoint les côtes espagnoles alors qu'il évoluait en tant que milieu offensif au sein du RC Kouba. La nouvelle a fait le tour des réseaux sociaux et a sidéré ses coéquipiers et sa famille.

En effet, Karim Baïteche a choisi de tout laisser tomber et mettre sa vie en danger pour quitter l'Algérie en traversant la méditerranée. Âgé de 31 ans, le jeune milieu, qui joue aussi comme ailier, a pourtant bien commencé sa carrière footballistique, notamment après sa convocation en sélection dans les jeunes catégories.

Karim Baïteche a joué pour l'USMA, la JSK, le CSC...

Mieux encore, le milieu offensif algérien a évolué au sein de grands clubs algériens, à l'instar de l'USM Alger, la JS Kabylie, le CS Constantine, l'USM El Harrach ainsi que la JSM Bejaïa. L'on se rappelle qu'en 2019, quand il jouait à l'USM Alger dirigée à l'époque par la famille Haddad et l'ETRHB, il se plaignait de sa marginalisation « inexpliquée » par l'entraîneur.

Visiblement, la carrière de Karim Baïteche n'a pas évolué comme le souhaitait le joueur lui-même, d'où sa décision radicale de tout abandonner et se joindre à un groupe de harraga pour quitter l'Algérie vers la rive nord de la Méditerranée. Rien n'a filtré, pour l'instant, sur les conditions de sa traversée ni sur les circonstances de son arrivée sur les côtes espagnoles, mais la nouvelle de son départ a plus que choqué, que ce soit ses proches, ses coéquipiers ou même les férus du ballon rond algérien.

Il faut cependant noter que ce n'est pas le premier sportif qui a choisi l'immigration clandestine, dans sa version la plus dangereuse, pour fuir le pays. C'est le cas notamment de Ramzi Boussiala qui évoluait jusqu'en 2021 au sein de l'USM el Harrach. En août de la même année, il embarque vers les côtes espagnoles et se retrouve dès septembre au sein d'une équipe de division régionale à Lyon.