La JS Kabylie rachetée par Mobilis ? Les supporters partagés

équipe de la JSK, 2022

Secouée par une crise financière sans précédent conjuguée à une spirale de mauvais résultats sportifs, la JS Kabylie inquiète de plus en plus ses fidèles supporters. Face à cette situation, plusieurs voix dans la maison kabyle appellent à l’intervention des pouvoirs publics en vue de sauver les meubles. Et l'option qui revient le plus est celle du rachat de la JS Kabylie par une société nationale et le nom de cette société circule déjà. Il s’agirait de l’opérateur de téléphonie mobile Mobilis.

Tiraillée par un conflit interne entre l’actuelle équipe dirigeante sous la direction du président Yazid Iarichène et l’ancienne menée par Cherif Mellal, la JS Kabylie n’arrive plus à se mettre sur rails ; que ce soit sur le plan gestionnaire ou sportif. Les nombreux appels lancés par les supporters, invitant les dirigeants anciens ou nouveaux à « l’union » pour le bien de la JS Kabylie, sont restés lettre morte.

La JS Kabylie secouée par une crise financière sans précédent

Devant cette situation qui ne présage rien de bon pour l’avenir de la JS Kabylie, d’autres voix se sont levées chez les supporters appelant les pouvoirs publics à s’impliquer directement dans la gestion des affaires du club kabyle. Ces voix demandent tout simplement à l’État de prendre en charge le club à travers le rachat des actions de la Société sportive par actions (SSPA) de la JSK par une entreprise nationale.

Une démarche que les pouvoirs publics ont déjà entreprise ces dernières années à travers le rachat de plusieurs clubs par des sociétés nationales ; à l’instar du MC Alger, le CR Belouizdad, le CS Constantine, la JS Saoura et l’USM Alger. Et il semblerait que l’appel de ces supporters ait trouvé écho auprès des pouvoirs publics, qui seraient en passe de désigner une société nationale pour le rachat de la JS Kabylie.

En effet, depuis quelques jours, le nom de l’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis est cité avec insistance comme futur propriétaire de la JS Kabylie. L’information du rachat de la JSK par Mobilis a circulé largement ces derniers jours sur les réseaux sociaux sans qu’elle ne soit jusque-là infirmée ou confirmé par les parties concernées, à savoir la direction de Mobilis et celle de la JS Kabylie.

C’est le wali de Tizi-Ouzou Djilali Doumi qui avait évoqué le nom de Mobilis lors de son passage le 14 novembre dernier au Forum de la Radio de Tizi-Ozou. Questionné par les journalistes sur la crise financière que vit la JS Kabylie et sur les solutions que prévoient les pouvoirs publics, le représentant du gouvernement a indiqué avoir reçu le PDG de Mobilis afin de discuter de « la situation de la JSK et de la solution définitive qu’il faut entrevoir ».

Moblis actionnaire majoritaire de la JS Kabylie ?

La déclaration du wali de Tizi-Ouzou a été vite comprise par de nombreux supporters comme un feu vert des pouvoirs publics à la société Mobilis pour le rachat de la JS Kabylie. Une information a circulé ces dernières heures sur les réseaux sociaux faisant état de la décision de Mobilis de racheter une partie des parts de la SSPA JSK pour en devenir l’actionnaire majoritaire. Les négociations  entamées lundi dernier entre la direction de Mobilis et les actuels actionnaires de la SSPA/JSK auraient même abouti à un accord, selon les mêmes sources. Il s’agirait du rachat de 61 % des actions par Mobilis qui deviendra ainsi actionnaire majoritaire et futur propriétaire de la JS Kabylie. L’annonce de cet accord serait imminente selon les mêmes sources.

Des avis partagés chez les supporters de la JS Kabylie

Il faut dire que la nouvelle d’un probable achat de la JS Kabylie par la société Mobilis a été différemment appréciée par les supporters du club. Sur les réseaux sociaux, les avis sont partagés entre ceux qui ont applaudi le projet et ceux qui ont affiché leur désapprobation. « Enfin, la JSK va souffler », écrit un fan du club Kabylie. « En devant propriété d’une société nationale, notre club sera enfin géré avec professionnalisme, loin de toutes les querelles de personnes qui minent la vie de la JSK jusque-là », ajoute-t-il.

Un autre supporter s’est montré contre le rachat de la JSK par une société publique, car selon lui « cela constituera tout simplement une nationalisation de notre club ». Pour ce supporter, « la JS Kabylie est un club à part en Algérie et il devra rester la propriété de ses supporters. S’il y a rachat, le capital de la SSPA devra être ouvert aux supporters qui auront à acheter des actions pour devenir les propriétaires majoritaires comme cela se fait dans de nombreux clubs qui incarnent l’identité et la culture de leur région à l’instar du FC Barcelone en Catalogne », explique-t-il.

Retour en haut
Share via
Copy link