La direction de la Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) a publié, ce mercredi 5 octobre, un communiqué à travers lequel elle dénonce l’attitude des pouvoirs publics à son égard en matière de soutien financier. La direction du club Kabylie qui dénonce la « politique de deux poids et deux mesures » se dit « victime d’un étrange abandon ».

C'est un vrai cri de détresse que vient de lancer la direction de la JS Kabylie. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le club le plus titré d'Algérie, qui a connu un début de saison catastrophique en championnat[1]Ligue 1 algérienne : La JSK gagne enfin !, a annoncé sa décision de « surseoir » à « tout contact ou déclaration aux médias ». Cette « amère mesure » est motivée par « des raisons qui n'engagent nullement nos amis de la presse, pour lesquels le club a traditionnellement témoigné respect, considération et disponibilité », précise le communiqué.

La direction de la JSK affirme que l’équipe « se retrouve, aujourd'hui, considérablement démunie de tout soutien, au moment où elle participe à la plus prestigieuse compétition continentale des clubs ». Tout en rappelant que le club a « toujours honoré et porté, très haut, les couleurs nationales, procurant de la joie à tout le peuple algérien, notamment dans les moments les plus difficiles », la direction kabyle affirme que le club est « victime d'un étrange abandon, se retrouvant livré à lui-même ».

La JSK dénonce « la politique de deux poids, deux mesures » des pouvoirs publics

La direction présidée par Yazid Iarichène indique que le club est au « centre de problèmes administratifs inextricables[2]Démission, départs, recrutements et dette : Un été mouvementé à la JS Kabylie, liés notamment au blocage de son compte bancaire, qui rend les activités du club compromises ». « La JSK mérite plus d'égards et d'attention, dans un contexte caractérisé par une politique de deux poids et deux mesures, où la parité et l'équité font cruellement défaut, remettant en cause le développement du football et le sport algérien de manière générale », ajoute le communiqué.

La direction de la JSK estime que la formation kabyle et « tant d'autres clubs algériens se trouvent dans une position très défavorable, tandis qu'un accompagnement d'envergure est accordé à certaines formations de l'élite ». La JSK, qui s’apprête à rallier la capitale togolaise Lomé pour représenter l’Algérie en Ligue des champions d’Afrique, explique qu’au moment de la publication du communiqué, elle est « dans une totale incertitude, aux conséquences fâcheuses ». Face à cette situation, la JSK « revendique, plus que jamais, de la considération, à la hauteur de son emblématique et légendaire réputation », conclut le communiqué du club phare de Kabylie.