Le Groupe Cevital est le 1er acteur économique privé en Algérie avec une activité multisectorielle, notamment un pôle industriel en développement continu. Ce groupe ne cesse de diversifier ses activités. Fondé par Issad Rebrab, Cevital a inauguré, ce mardi 29 novembre à Sétif, une usine de production de moteurs électriques destinés aux machines à laver.

Ce nouveau né de Cevital a été inauguré par le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar,  en présence de l’ambassadeur du Brésil en Algérie, Flavio Mariga. Cette nouvelle usine est le fruit d’un partenariat entre le groupe Cevital et l’entreprise brésilienne WEG, spécialisée dans la fabrication de moteurs électriques universels pour machines à laver destinées au marché national et à l’export.

Ainsi, dans le cadre de ce partenariat, Cevital et Weg ont créé une joint-venture appelée « WEG Algeria Motors ». Cette usine produira annuellement entre 1 et 1,2 million de moteurs électriques pour machines à laver. Une production qui permettra de répondre aux besoins exprimés par les entreprises activant dans le domaine de l’électroménager et d’exporter vers l’étranger, notamment vers les pays nord-africains et les marchés environnants.

Le partenariat Cevital-Weg va créer 100 postes d'emploi

Pour réaliser ce projet, les deux partenaires ont investi le montant de 10 millions d’euros. Avec cette réalisation, le taux d’intégration des machines à laver produites en Algérie passera à 80 % contre 60 % actuellement. L’usine produira des moteurs selon les dernières normes du secteur. L'usine va également créer pas moins de 100 postes de travail.

À lire aussi :  Voitures de moins de 3 ans : la Douane explique les taxes

Il faut dire que Cevital a choisi le bon partenaire. En effet, l’entreprise brésilienne WEG, malgré sa création récente, est l’un des plus importants fabricants de moteurs électriques pour le domaine industriel dans le monde. Son projet avec le groupe de Rebrab est le premier investissement brésilien en Algérie. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la stratégie de l’entreprise de s’implanter sur le continent africain et de devenir une référence de cette industrie dans cette région.

Le ministre algérien de l'Industrie M. Zeghdar a salué cette réalisation. Il a en outre estimé que cette usine « donnera un nouveau bond aux industries de l’électroménager, qui sont considérées comme l’une des branches industrielles les plus efficaces, tant en termes de quantité, de qualité que de rentabilité ». Zeghdar a tenu à rappeler que « la production couvre 83 % des besoins nationaux, ce qui a permis d’orienter une partie de la production vers les marchés étrangers ».