Taux de change : L'euro très élevé, le dollar recule

En cette fin d'année, les devises étrangères restent à un seuil très élevé par rapport au dinar algérien sur le marché noir. L'euro comme le dollar s'échangent à des taux records.

Ce jeudi 15 décembre, l'euro s'échange à 218 dinars algériens à l'achat et 219 dinars à la vente. Cette monnaie reste donc à un niveau très élevé avant les fêtes de fin d'année. Pour sa part, la monnaie américaine, même s'il a reculé en raison de sa baisse sur les marchés financier internationaux, reste à un haut niveau. Le dollar s'échange sur le marché noir à 208 dinars algériens à l'achat et 213 dinars à la vente.

Cette dynamique des devises étrangères touche également les autres devises sur les marchés, noirs à l'instar du square Port-Saïd d'Alger. En effet, le Livre sterling est également à des niveaux très hauts et s'échange à 244 dinars algériens à l'achat et à 248 dinars à la vente. Quant au dollar canadien, une autre monnaie prisée par les Algériens étant donné que la communauté algérienne au Canada est importante, il s'échange à 155 dinars algériens à l'achat et 157 dinars à la vente.

Économie Réserves d'or et production aurifère en Algérie : Tout ce qu'il faut savoir

Les devises sur le marché interbancaire en cette fin d'année 2022

Par ailleurs, sur le marché officiel, la devise européenne continue son ascension. L'euro est échangé ce jeudi 15 décembre à 145,87 dinars à l'achat et 145,92 dinars à la vente, selon les cotations de la banque d'Algérie. De son côté, le dollar américain connaît un net recul sur ce marché et s'échange à 137,21 dinars à l'achat et 137,23 dinars à la vente.

Il faut dire qu'en cette fin d'année, les deux marchés officiel et parallèle ne connaissent pas de grand bouleversement. Le marché noir se stabilise en attendant l'entrée en vigueur de certaines décisions du gouvernement concernant notamment l'importation de véhicules de moins de 3 ans et également la reprise de l'activité des concessionnaires automobiles. De son côté, le marché officiel, même s'il est impacté par certains changements financiers internationaux, répond surtout à la volonté politique des autorités algériennes.


Vous aimez cet article ? Partagez !